Kate Moss, une icône de mode anticonformiste

Égérie de plusieurs marques de luxe, dont Messika, qui l’ont choisie comme visage de leur campagne automne/hiver 2019, Kate Moss reste incontournable. Gros plan sur l’un des modèles les plus anticonformistes de tous les temps.

PAR MARIE HONNAY. PHOTOS MERT & MARCUS SAUF MENTIONS CONTRAIRES. |

 On l’a vue au sommet, puis dans la tourmente. Ultra-exposée et pourtant archisecrète. Kate Moss, le top le plus mythique de sa génération, possède une plastique hors norme, aux antipodes des canons de l’époque qui a fait d’elle une star. Cette saison, la joaillière Valérie Messika l’a choisie pour incarner sa nouvelle campagne. L’occasion de percer une partie du mystère Kate Moss. D’abord, côté pile, le temps de quelques questions intimes. Puis côté face, avec les témoignages des designers qui ne jurent que par elle.

Portez-vous des bijoux au quotidien, y en a-t-il certains sans lesquels vous ne sortiriez jamais ?

"Oui, je porte une bague que mon amoureux m’a offerte et une autre que je ne peux plus enlever ! C’est un diamant persan que j’ai acheté à New York. L’autre provient d’un vieux monsieur charmant dont le magasin est situé près de chez moi à Londres. J’y achète souvent des bijoux vintage."

Pour qu’un bijou vous plaise, que doit-il avoir de particulier ?

"Il doit être confortable. Vous devez pouvoir le porter tous les jours, à tout moment, le jour comme le soir."

Quel est votre meilleur conseil style en matière de bijoux ?

"N’ayez pas peur de mélanger le moderne et le vintage."

À quoi ressemble votre dimanche matin parfait ?

"À un petit déjeuner au lit."

Décrivez-vous en trois mots.

"Loyale, fun, travailleuse."

Quelles sont les trois pièces incontournables du dressing féminin selon vous ?

"Un blazer noir, un jean noir et une paire d’escarpins."

Lors d’un passage sur tapis rouge, quelle importance accordez-vous à vos bijoux ?

"Quand je réfléchis à mon look, ils passent au premier plan. Une paire de boucles d’oreilles peut me convaincre de porter mes cheveux attachés ou plutôt lâchés."

Qu’est-ce qui différencie Messika des autres maisons de joaillerie ?

"Une esthétique jeune et une dimension résolument moderne."

Comment s’est passée la collaboration avec Valérie Messika ?

"Valérie est charmante. Le contact s’est tout de suite établi. Elle déborde de bonnes idées. Nous partageons le même amour des bijoux."

Quels sont le moment déterminant de votre carrière et la réussite professionnelle dont vous êtes le plus fière ?

"Je suppose qu’avoir collaboré avec Calvin Klein pendant huit ans était un élément déterminant. Puis, le fait que je travaille encore aujourd’hui."

Professionnellement, où vous voyez-vous dans les dix prochaines années ?

"J’aimerais avoir ma propre marque de mode."

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :