La belle histoire des boules de Noël de Meisenthal

Dans les Vosges du Nord, le Centre international d’art verrier fabrique des décorations de sapin conçues en collaboration avec des designers et ressuscite la magie des boules en verre soufflé d’antan.

PAR AGNÈS ZAMBONI PHOTOS GUY REBMEISTER. |

Le travail du verre et du cristal est une spécialité de l’Est. Entre autres traditions, s’y trouve le façonnage des boules de Noël. C’est à Goetzenbruck, village voisin de Meisenthal, que les premières boules décoratives réfléchissantes ont été fabriquées. Un hiver où les pommes, qui ornaient traditionnellement le sapin, ont manqué, elles ont remplacé celles-ci. Leur légende ressemble un peu au début d’un conte des frères Grimm : En 1858, la nature fut avare. La grande sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits et le sapin de Noël n’eut donc parure qui vaille. Un souffleur de verre de Goetzenbruck tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre. Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures.

Soufflées à la canne, ces robustes boules lorraines se démarquèrent très tôt des fragiles décorations en verre filé de facture allemande ou tchèque. Fondée en 1721, la verrerie de Goetzenbruck était réputée pour sa fabrication de verres bombés pour montres et lunettes. Dans les années 1920, devenue entreprise Vergo, elle se spécialise dans la production des boules de Noël. On en exportait encore plus de 200 000 exemplaires en 1950, avant qu’un funeste jour de 1964, la verrerie, victime du succès du plastique, doive mettre la clef sous la porte.

Un second souffle

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car en 1998, le Centre international d’art verrier (CIAV) décide de relancer leur fabrication. Situé entre Moselle et Alsace, au cœur du parc naturel régional des Vosges du Nord, le site verrier de Meisenthal – CIAV est l’un les trois sites verriers d’excellence qui composent l’entité des Étoiles Terrestres avec La Grande Place-Musée du Cristal Saint-Louis et le Musée Lalique à Wingen-sur-Moder.

Yann Grienenberger et Guy Rebmeister, maîtres des lieux, ont édité, à ce jour, une véritable collection contemporaine de seize nouveaux modèles en collaboration avec des designers auxquels s’ajoutent douze modèles plus traditionnels, issus des archives et produits à partir de moules existants. Parfaitement sphériques, simples comme la goutte, de forme octogonale ou carrée, les boules sont soufflées à la bouche selon la méthode du soufflé tourné à mains libres. Les modèles traditionnels comme la grappe de raisin ou la pomme de pin sont formés dans un moule à évents perforé et composé de deux parties, selon la technique du soufflé fixe.

"Les moules anciens composent un fonds d’archives, une base de travail et de réflexion pour les designers, un point de départ de nouvelles créations. Il est facile de dupliquer un moule en bois mais la fabrication d’un moule en fonte ou en aluminium est une opération très coûteuse. Alors, ici on fait du contemporain avec des techniques et des outils de 500 ans", précise Yann Grienenberger.

Une boule, une histoire

Classiques, rondes, en verre blanc, sablé, coloré, argenté, rééditions de modèles anciens ou contemporains, dessinées par des plasticiens et designers, les boules de Meisenthal concilient passé, présent et futur. Porteuses d’émotions et de sensations, de souvenirs intemporels, les boules de Noël nous relient à notre mémoire collective, à notre enfance. En 2018, la designer allemande Nathalie Nierengarten, petite-fille de verrier originaire de Meisenthal, imagine Arti, une boule en forme d’artichaut, symbole de générosité. Elle évoque un effeuillage rituel qui se rapproche de l’ouverture d’un cadeau de Noël.

Chaque modèle possède un message symbolique. La boule de Noël Mix rappelle la marche dans la neige, le crissement spécifique que produisent les pas sur cette texture unique. Pour concevoir ce modèle, leurs créateurs ont transformé, par rotation, la courbe de fréquences de l’enregistrement sonore de pas dans la neige par un volume qui se métamorphose en boule de neige.

De la boule Rotor, représentant une pièce d’engrenage, symbole du temps, à la forme de Fizz, inspirée de la presse manuelle du XIXe siècle qui servait à produire le presse- citron en verre de Meisenthal, en passant par la boule Kilo qui évoque la forme archétypale des poids utilisés pour le fonctionnement des balances d’épicerie, Sylvestre, superhéros des montagnes aux allures d’oiseau tombé du nid, évoquant aussi un jouet, Silex, inspiré par les blocs de verre présents dans les fonds de pots des fours de la verrerie, ou encore Vroum, décoré des reliefs de pneus neige, le résultat donne toujours une forme élégante dont la conception est souvent complexe.

"Trente-cinq motifs ont été esquissés avant de trouver le bon dessin pour le relief façon pneus neige de Vroum", raconte le designer Thibault Allgayer. Tandis que Nathalie Nierengarten aurait souhaité un artichaut à un stade ouvert avec des feuilles se décollant légèrement. Mais la mécanique du soufflage contraignante a imposé sa loi...

www.etoiles-terrestres.fr www.ciav-meisenthal.fr

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :