Le golf vu par trois champions belges

Trois champions mettent leur club au service du golf belge ! Nicolas Colsaerts, Thomas Detry et Thomas Pieters décryptent avec nous l’évolution et l’image de cette discipline encore victime de nombreux clichés.

Par Boris Rodesch. Photos : D.R. et Photonews. |

Avec trois joueurs professionnels engages sur le circuit europeen et un Open de Belgique qui retrouve sa place dans le calendrier de l'European Tour, le golf belge, qui compte desormais plus de 65 000 affilies parmi nonante clubs, se porte de mieux en mieux. Pourtant, cela n'empeche pas le sixieme sport le plus pratique en Belgique d'etre souvent considere comme un sport elitiste. En 2011, Nicolas Colsaert etait le premier joueur belge a remporter au moins une victoire sur le Tour europeen depuis Flory Van Donck (26 titres), Donald Swaelens (1 titre) et Philippe Toussaint (1 titre). Aujourd'hui, Thomas Pieters compte desormais trois victoires. Thomas Detry vise, lui, son premier titre.

Nos trois champions se sentent-ils investis d'une mission particuliere afin de rendre leur discipline plus accessible ? Souffrent-ils d'un manque de reconnaissance ? C'est lors du tournoi du Belgian Knockout (BKO), organise au Rinkven International Golf Club d'Anvers, que nous avons recueilli leurs reponses...

A quel age avez-vous ete inities au golf? Et etiez-vous les seuls a pratiquer ce sport dans votre entourage ?

Nicolas Colsaerts : "Mon pere terminait sa carriere de hockey et m'a emmene avec lui quand il a fait ses premiers pas au golf. J'avais 6 ans et c'etait au club de Boitsfort. Je frequentais une ecole au centre de Bruxelles, en 1989, on n'y parlait pas beaucoup de golf..."

Thomas Detry :  "Je devais avoir 5 ou 6 ans lorsque j'ai commence a jouer au club de 7 Fontaines."

Thomas Pieters : "A l'age de 5 ans, mes parents nous emmenaient au Witbos Golf Club. Nous passions des heures a jouer sur le practice avec mon frere et ma soeur. Je n'avais pas beaucoup de copains a l'ecole qui jouaient au golf. Mais a cette epoque, j'essayais aussi tous les sports. Le basket-ball, le football, etc. Tout a change en secondaire quand j'ai decide de me concentrer sur le golf. Je me suis inscrit dans une ecole sportive (Top Sport School Vlaanderen) ou je m'entrainais tous les jours au meilleur niveau possible pour les jeunes en Belgique."

Avez-vous constaté une évolution au niveau de l’engouement autour du golf en Belgique depuis vos débuts ?

Nicolas Colsaerts : "Certainement,j’ai passé toute ma carrière à communiquer avec la presse belge. J’ai fait énormément de didactique sur le golf et aujourd’hui, je trouve que le golf est enfin considéré comme les autres sports. Les journalistes aussi l’ont bien compris. Désormais, tout le monde joue au golf, la personne qui s’occupe de ma voiture au garage, mon médecin, mon kiné, les Red lions, les footballeurs, les politiques – même s’ils n’osent pas le dire... – les pilotes automobiles, les tennismen, les joueurs de ping-pong, mon jardinier, mon boucher, les DJ... Il est grand temps de démystifier le golf en Belgique ! "

Les deux Thomas, votre titre de champions du monde en équipe était grandiose ! Avez-vous senti un engouement différent en Belgique depuis votre sacre ?

Thomas Detry : "Oui, on en a entendu parler, mais moins que je ne le pensais. En Belgique, on en fait toujours moins que dans les autres pays."

Thomas Pieters "C’était une très grande victoire pour nous et pour la Belgique, mais je pense que l’on n’a pas reçu assez d’attention et de reconnaissance. À qui la faute ? Malheureusement, le golf n’est pas le sport national, c’est comme ça, mais j’adore la façon dont il se développe et devient chaque année de plus en plus important."

Nicolas Colsaerts : " Ils ont été extraordinaires ! La concurrence était de premier ordre, ils m’ont impressionné ! C’est formidable pour notre pays, la Belgique est devenue un David dans un monde de Goliath !"

Vous êtes trois ambassadeurs de votre sport. Prenez-vous ce rôle au sérieux et comment sensibiliser les Belges au golf ?

Thomas Pieters :  "Nous prenons ce rôle très au sérieux. Bien plus que de viser les victoires, c’est aussi notre job de rendre le golf plus attractif pour tous. Nous avons démontré aux jeunes joueurs en Belgique qu’il était possible de poursuivre ses rêves. S’ils travaillent dur tous les jours et qu’ils croient en eux, tout est possible."

Thomas Detry : "Nous avons les capacités de promouvoir le golf et de nourrir le rêve des jeunes. C’est chouette à voir. À nouveau, coup de chapeau à Nicolas. C’est lui qui a grandement contribué à mettre en place cette dynamique."

Nicolas Colsaerts : "Nous portons bien haut le drapeau du golf en Belgique et celui de la Belgique dans le monde. Mais j’ai l’impression que le développement du golf chez nous dépend surtout de la difficulté toujours existante de créer des clubs et des parcours. Devoir attendre dix ans pour obtenir des permis de bâtir me semble être un frein incroyable ! D’autre part, l’ADEPS ne se presse pas de relayer le golf alors que la Fédération de Golf existe depuis 107 ans. À chacun sa part du boulot..."

Nota bene : La Federation Royale Belge de Golf (FRBG) fut creee en 1912, elle a ensuite subi une restructuration, qui a vu la creation de deux associations regionales en 2001 : Golf Vlaanderen et l'Association Francophone Belge de Golf (AFGolf). Si Golf Vlaanderen a tres vite.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernieres tendances en matiere de mode, beaute, food et bien plus encore.

Lire aussi :