Le “Julefrokost”, l’orgie culinaire de Noël venue du Danemark

Le décompte avant le réveillon est lancé, mais certains frétillent déjà d’impatience en attendant le Jour J. Pour vivre la magie des fêtes un peu avant l’heure, une tradition venue du Danemark, le « Julefrokost », véritable institution là-bas, nous invite à profiter des festivités de Noël dans le moindre de ses détails. Zoom sur cette tradition aussi festive qu’inattendue.  

Par Anissa Hezzaz. Photos : D.R. |

Le mot « Julefrokost » ne vous dit rien ? Pourtant, au Danemark, il s’agit d’un évènement à part entière, au même titre que Noël et Nouvel An chez nous. « Jul » correspond en fait à la période précédant Noël. Et si à l’origine, cela faisait référence à une vieille tradition nordique où les Danois célébraient le « Yule », qui signifie en danois « solstice », aujourd’hui, le Jul est célébré au début de l’Avent, soit le 1er décembre, et se termine la veille de Noël, le jour du « Juleaften »

Tout au long du mois de décembre, des festivités en tout genre sont organisées à cette occasion, mais c’est le "Julefrokost" qui a le plus d’importance aux yeux des Danois : il s’agit en réalité d’un énorme repas avant Noël. Un peu comme nous avons désormais pour habitude d’organiser des repas de Noël avant le Jour J, entre amis ou entre collègue. 

Un véritable festin

 

 

Mais la différence, c’est que le "Julefrokost"  (« Jule » signifie Noël et « frokost » signifie « lunch ») débute en général à l’heure du lunch, et se termine aux petites heures de la nuit. Des plats de fêtes remplissent l’énorme tablée et l’alcool y coule à flots. Les Danois mangent et boivent des heures durant jusqu’à n’en plus pouvoir. C’est pourquoi, pour les non-initiés, cette tradition relève un peu de l’orgie, car tous les excès y sont permis. Concrètement, on pourrait dire que c’est un mélange entre Thanksgiving et le réveillon de Noël, mais le tout en une seule et même journée. 

Les festivités débutent par la dégustation du Glögg, un vin chaud avec des amandes et des raisins secs, accompagnés des Pebbernødder, soit des petits gâteaux à la cannelle. Ensuite, les choses plus sérieuses commencent : le repas se compose généralement d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. Pour débuter, l’entrée est souvent constituée de poisson fumé, comme du hareng, que l’on déguste avec de la rémoulade et le rugbrød, le pain danois noir aux céréales que l'on mange quotidiennement là-bas. Pour le plat principal, chacun le compose un peu à sa sauce, mais vous retrouverez sur la table à coup sûr de la viande, du canard, ou du porc, servi avec des accompagnements comme du chou rouge mariné, un gratin de pommes de terre ou encore la fameuse sauce « gravy », une sauce très brune qui donne du peps à la viande. Pour terminer, la tradition veut que les Danois dégustent le « ris à la mande ». Il s’agit ici bel et bien d’un gâteau de riz aux amandes, souvent accompagné d’une sauce à la cerise.

 

 

Un repas bien copieux, toujours arrosé de bières et de snaps. En effet, l’alcool le plus important du « Julefrokost », c’est le snaps, un alcool à 40° -45°, qui se déguste en shot tout au long du repas à coup de «Skål" (l'équivalent de "à la tienne!"). Autant dire que la fin du repas est souvent assez festive. D’ailleurs, les danois  adorent chanter et jouer à des jeux tout au long du repas. L’un des jeux consiste à lancer un dé et si on tombe sur 6, on a le droit d’aller chercher l’un des nombreux cadeaux que chaque invité a ramené…une autre habitude qui rend cette journée particulièrement chaleureuse et qui permet aussi de sortir du cadre formel du travail.  Alors, si vous pensiez que c’était déjà beaucoup deux jours de festivités, pensez-vous être prêt à vous mettre au "Julefrokost "

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :