Le Pyt : la nouvelle attitude à adopter pour relativiser

Si vous avez tendance à vite vous énerver et à gâcher vos journées pour des détails parfois sans réelle importance, vous devriez peut-être adopter la nouvelle tendance en matière de bien-être personnel, le Pyt. On vous explique.

Par Mathias Renaux. Photo: Allie Smith on Unsplash |

Tandis que la tendance du hygge, comprenez l’art de vivre prônant le lâcher-prise, en adoptant un style de vie cocooning, a déjà séduit la plupart des pays d’Europe il y a quelques années, une nouvelle philosophie de vie danoise appelée « Pyt » fait son petit bonhomme de chemin, en préconisant le relativisme.

Un art de vivre venu du nord

Une nouvelle tendance venue du nord donc ! Après tout, il doit bien y avoir une raison pour que nos amis nordiques soient parmi les plus heureux au monde. Le pays se trouve à la deuxième place du classement des pays les plus « happy » au monde selon les Nations Unies ! Mais pas de panique, la Belgique, elle, serait le pays le plus heureux de l’Union Européenne, selon Eurostat. Cependant, pas de raison de ne pas profiter de ce que le monde a à nous offrir. Le concept du Pyt peut s’appliquer partout, comme le souligne Marie Helweg-Larsen, professeure de psychologie au collège Dickinson aux Etats-Unis : « les concepts que soutient ce terme sont applicables à travers le monde ». Pas question de s’en priver donc !

PYT, quésaco?

Le mot « Pyt » n’a pas de traduction précise, mais on peut tout de même l’interpréter comme « c’est la vie », « laisse tomber » ou « tant pis ». On comprend alors vite le principe de cette nouvelle philosophie : on laisse couler ! De cette manière, on économiserait l’énergie dépensée à ruminer. Le Pyt peut s’avérer utile dans multiples situations. En fait, il suffirait de se répéter ce petit mot (ou sa traduction) dans sa tête lorsqu’un événement agaçant se produit, comme un mantra. Votre train est en retard ? Pyt. Vous avez fait une tache de café sur votre nouvelle chemise blanche ? Pyt. Vous avez compris le principe.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ❤️Ady❤️ (@lavender_goddess5) le

 

Prendre du recul

Toute cette philosophie de vie se construit en fait sur l’acceptation et la reprogrammation de soi-même, comme l’explique Marie Helweg-Larsen: « (le Pyt) consiste intrinsèquement à accepter puis à se reprogrammer. C’est un petit rappel du besoin de prendre du recul, de se recentrer pour ne pas surréagir ». On retiendra donc, qu’au prochain tracas, rien de sert de crier au « drama » !

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :