Le régime sans sel fait-il vraiment maigrir ?

Changer ses habitudes alimentaires pour vivre en meilleure santé est devenue une priorité. À commencer par la diminution de sel ajouté en cuisine. Creusons les propriétés de cet ingrédient qui fait débat.

Par Elisa Dell'Aiera. Photo by Jason Tuinstra on Unsplash |

Un régime sans sel ne signifie pas « supprimer toute forme de sel de son alimentation ». Si l’excès augmente la tension artérielle et peut provoquer des maladies cardio-vasculaires, en réalité, ne plus manger de sel du tout est dangereux aussi. « Ne pas manger assez salé peut causer de l’hypotension. Le sodium est utilisé dans les réactions chimiques de notre corps et en cas de carence, cela peut créer des troubles dans notre organisme » nous explique Manon Desmet, diététicienne. Quand il fait chaud par exemple, il faut boire beaucoup d’eau et avoir une alimentation un petit peu salée car cela limite la déshydratation, ajoute-t-elle.

Diminuer sa consommation de sel

On préconise 6g de sel en moyenne par jour. Sachant que notre alimentation est déjà riche en sel, cette ration est plus difficile à respecter que ce que l’on pense. « La viande, les charcuteries, le fromage, la panure, les ingrédients fumés et d’autres aliments que nous mangeons quotidiennement sont préalablement salés », précise Manon. Et oui, pour 100gr de saucisson, vous êtes déjà à 2gr de sel, pour 100gr d’anchois presque à 4, 100gr d’olives 3, 100gr de roquefort 2 et ainsi de suite… Sans compter les chips à l’apéro. Au bout d’une journée et trois repas complets, on vous laisse imaginer le taux de sel dans votre organisme !
Ces aliments sont facilement remplaçables : privilégiez les laitages comme le yaourt à la place du fromage, la volaille plutôt que le jambon, les légumes frais plutôt que les boites de conserves et les pommes de terre plutôt que les produits de boulangerie.
Le tout est de ne pas ajouter de sel supplémentaire en cuisinant. Manon nous conseille donc de ne pas utiliser la salière et privilégier les épices en tout genre. On peut utiliser les herbes aromatiques et les épices fraiches ou séchées comme du thym, de l’origan, du poivre, du curcuma,… pour relever le goût de nos plats.

 

Alors qui doit suivre ce type de régime ?

Le sel ne fait pas grossir, et si vous lui mettez sur le dos votre rétention d’eau, c’est faux ! Pour notre diététicienne, « le gonflement suite à de la rétention d’eau concerne des cas plus extrêmes, pas la majorité des gens. C’est surtout dû à la chaleur et un manque d’activité physique. Mais on ne peut pas dire que manger salé fasse grossir dans l’absolu ». Si tout le monde doit veiller à ne pas dépasser le taux de sel journalier recommandé, c’est un régime spécifique pour les personnes ayant des reins qui ne filtrent pas bien. Alors la molécule de sodium doit être limitée et quantifiée. Mais il n’est d’aucune utilité si l’on veut perdre du poids.
En réalité, pas la peine d’appliquer un « régime sans sel » à proprement parler si nous sommes en bonne santé. Il suffit de faire attention aux excès et à la manière dont on cuisine.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :