Cyberharcèlement, les femmes plus durement touchées sur leur apparence

On connait le harcèlement sur les réseaux sociaux et les campagnes destinées à protéger les enfants ou les adolescents qui commencent à montrer leurs effets. Mais la mobilisation ne s’arrête pas là. Il existe un phénomène qui touche particulièrement les femmes : le cyberharcèlement visant l’apparence.

Par IVL. Phots ©Rimmel |

Une etude menee par la marque de cosmetiques Rimmel London devoile des chiffres impressionnants concernant cette forme particuliere de cyberharcelement qui s'adresse aux femmes partout dans le monde.

En 2017, 11 000 femmes agees de 16 a 25 ans ont ainsi ete interviewees sur leur experience du harcelement en ligne. L'etude revele la veritable ampleur du probleme et souligne ses consequences nefastes sur la sante mentale des femmes.

Un phenomene qui toucherait 1 femme sur 4, et qui, pour certaines, serait recurrent. Baptisee << I will not be deleted >>, et soutenue par deux ambassadrices fortes comme Cara Delevingne ou Rita Ora, cette campagne entend prendre la defense et donner de la voix aux 55 millions de femmes dans le monde qui ont ete victimes de cyberharcelement visant leur beaute.

 

Saviez-vous que chaque annee, pres de 115 millions de photos sont ainsi effacees des reseaux sociaux suit a ce type de harcelement ? Une pudeur forcee, imposee aux femmes, qui laisse des traces puisque 51% d'entre elles affirment etre aujourd'hui refrenees dans toute experimentation ou originalite concernant leur look ou leur maniere de s'habiller. Une femme sur trois s'habille et se maquille donc en fonction de ce que les autres pourront en penser, et en tentant d'eviter les critiques ou les remarques blessantes. Une constatation que le geant du maquillage entend contrer.

Avec le soutien et le temoignage de femmes comme Cara Delevingne ou Rita Ora, la campagne preche pour davantage d'humanite en ligne et surtout defend l'idee que les femmes doivent affirmer leur propre personnalite. Toutes deux ont temoigne de certaines remarques, commentaires en ligne, lances sous l'anonymat d'un pseudo sur Instagram, qui est ressenti comme une bombe...

 

Le cyberharcelement freine l'expression de soi et la creativite faisant le jeu des harceleurs. La marque Rimmel a voulu mettre sa dimension internationale au service de cette cause. Et s'est associee a l'association Cybersmile, qui encourage les individus a parler du probleme et lutte conte toutes les formes de harcelement en ligne...

 

www.cybersmile.org