Quatre légendes des JO qui ont marqué les esprits

La Capitale japonaise vibre au rythme des performances phénoménales de stars sportives depuis une semaine. Et si chaque année, de nouveaux records sont battus, on n’oubliera certainement pas certains athlètes qui ont marqué l’histoire de l’Olympisme. Zoom sur quelques-uns d’entre eux. 

Par Anissa Hezzaz. Photos : D.R. |

Usain Bolt et sa légendaire vitesse

Comment ne pas parler de légende sans évoquer l’athlète jamaïcain Usain Bolt ? Retraité depuis 2017, il fait partie de ces athlètes ayant réalisé des records intouchables au sprint. C’est bien simple, il détient toujours les records du monde du 100 et 200 m, et est le seul athlète à avoir remporté l’or sur ces deux distances lors de trois JO consécutifs. En 2009, il obtient le record mondial sur le 100 mètres en 9"58, et en 2012, il bat à nouveau son record à Londres et termine sa foulée en 9"63. Ses performances hors norme lui ont valu le surnom d’ « éclair ». Ce n’est sans doute pas un hasard si l’athlète vient d’appeler l’un de ses fils jumeaux Thunder (tonnerre en anglais). 

La vidéo du jour :

 

 

Armand Duplantis et sa barre perchée

En 2020, l’athlète américano-suédois Armand Duplantis est devenu le recordman du monde du saut à la perche en atteignant 6,18 m. Et si le favori pour ces jeux olympiques n’était autre que Sam Kendricks, le double champion du monde de saut à la perche (en 2017 et en 2019), celui-ci a dû déclarer forfait il y a quelques jours, car il était positif au covid. Une nouvelle qui laisse la voie libre à Duplantis, qui  tentera d’obtenir le plus grand titre de sa jeune carrière après deux médailles d’or continentales (en 2018 en plein air à Berlin et en 2021 en salle à Torun).

Michael Phelps et ses 28 médailles 

Autre athlète, autre discipline : le nageur américain Michael Phelps a fait de l’eau son terrain de jeu. Avec 28 médailles  à son compteur, il est l’athlète le plus médaillé de l’histoire des Jeux, dont 23 sont en or. S’il a hérité de nombreux surnoms au cours de son immense carrière, la star des bassins était souvent appelée « Le poisson volant » et on comprend pourquoi. Aujourd’hui retraité depuis Rio, son passage aux JO reste indélébile. Cette fois, c’est en tant que spectateur qu’il a fait son apparition aux Jeux.  

Kevin Mayer et son endurance

En battant le record du monde du décathlon en 2018, l’athlète français a mis en lumière un sport sous médiatisé durant longtemps. Une discipline qui combine à elle seule pas moins de dix épreuves.  En 2016, Kevin Mayer devient le vice-champion olympique à Rio, le champion du monde en 2017 à Londres et enfin recordman du monde. A 29 ans, il fait partie des favoris de l’épreuve du décathlon aux JO de Tokyo 2021.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.