Sushi, ramen ou gyoza : 5 adresses où manger japonais à Bruxelles

Si la cuisine nippone est un régal pour vos papilles, certaines adresses de la capitale vous emmèneront tout droit vers le pays du Soleil-Levant en quelques bouchées seulement. Zoom sur quelques-unes d’entre elles. 
 

Par Anissa Hezzaz. Photos : D.R. |

Yamayu Santatzu

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

두열이 생일맞이 찌라시🎂생축!

Une publication partagée par Sujeong Crystal Lee (@sujeong_crystal_lee_) le

 

Ceux qui ont déjà visité le Japon sont tous unanimes au sujet de ce restaurant : chez Yamayu Santatzu, on s’y croirait presque. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle on y voit régulièrement des « salarymen », soit des hommes d’affaires japonais qui vivent à Bruxelles. À la carte, on y trouve des teppanyaki, et sushi traditionnels, mais les sashimis sont les maîtres-mots de la maison. Si les prix sont un peu élevés, la qualité des produits est plus qu’au rendez-vous. Notez que si vous vous y rendez pour le lunch, vous pourrez vous offrir un repas de roi pour une quinzaine d’euros. 

Yamayu Santatzu, 141, Chaussée d’Ixelles, 1050 Ixelles. 

Yamato

 

 

Situé dans quartier bouillonnant de Saint-Boniface, Yamato est un restaurant japonais des plus traditionnels. C’est d’ailleurs le premier izakaya de Bruxelles, soit un lieu au Japon très fréquenté le soir, on y boit de la bière et où l’on commande à manger dans une ambiance des plus décontractées. En effet, il suffit d’arriver au comptoir pour passer votre commande.  Ensuite, on s’installe face aux cuisiniers qui s’attèlent à préparer les bouillons, ramen, ou les fameux katsu don, soit un grand bol de riz surmonté de deux tranches de porc panées. 

Yamato, 11, rue Francart, 1050 Ixelles.

Kamo

 

 

Installé chaussée de Waterloo, l’endroit très épuré fait la part belle au bois naturel. Il  est le seul japonais étoilé du pays, et attire encore et toujours tous les Bruxellois en quête de poisson cru qui fond en bouche. Car ici, le poisson est d’une fraicheur intense et  les sashimis sont irréprochables. S’il n’a pas besoin de publicité pour être complet tous les soirs, mieux vaut s’y prendre tôt pour réserver une table. Côté prix, ce n’est pas donné, mais c’est le prix à payer pour s’offrir un étoilé et surtout pour se délecter de produits de saison et d’une qualité supérieure ! 

Kamo, 550a chaussée de Waterloo, 1050 Bruxelles.

Kokuban

 

 

Kokuban en japonais signifie tableau noir. Mais rassurez-vous, cela n’évoque rien d’autre que les tableaux noirs sur lesquels sont reprises les suggestions du chef et menu du jour à l’entrée du restaurant. Ici, on commence le repas par des petites entrées à partager, telles que les edamames, les otsumami (autrement dit, les amuse-gueules typiquement japonais) ou encore les gyosas. En plat, on optera volontiers pour des ramens dont le prix ne dépasse jamais les 15 €.

Kokuban, 53, rue Vilain Xiiii, 1000 Bruxelles & 180, rue Belliard, 1000 Bruxelles. 

Samouraï

 

Cette adresse était la première institution japonaise à débarquer à Bruxelles. Cuisine raffinée et typiquement japonaise, on y retrouve des sushis, des dashi mais aussi évidemment des ramens. Située dans différents endroits de Bruxelles, l’enseigne a pris en notoriété et est devenue un must-to-see à Bruxelles. Ici, on choisit entre différentes sortes de bouillon (miso, soja ou porc), et on agrémente notre ramen au gré de nos envies et des produits disponibles.

 

Samouraï, 2, rue du Fossé aux Loups, 1000 Bruxelles. 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :