Zoom sur 8 aliments reconstitués à bannir de son caddie

Lorsque vous faites vos courses, certains aliments se retrouvent dans votre caddy, souvent par habitude. Pourtant sans que vous ne vous en rendiez compte, certains de ces aliments que l'on consomme quotidiennement contiendraient des additifs qui seraient nocifs pour la santé. Zoom sur 8 d’entre eux à éviter.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Etienne Girardet on Unsplash. |

À chacun ses petites habitudes lorsque l’on va aux courses : barre de chocolat, ketchup, fromage râpé ou encore cacao, certains aliments ultra transformés ne seraient vraiment pas bon pour la santé comme l'a déjà rapporté 60 millions de consommateurs. Et pour cause, ils seraient pauvres en nutriments, mais très riches en sucres, en graisses et en additifs. Pourtant ils représentent encore 25 à 50 % des apports caloriques dans les pays développés, comme le précisaient dans un rapport 60 millions de consommateurs.  Bienvenue dans le monde des conservateurs, des acidifiants et autres produits qui nous bernent. 

1. Le surimi

Ce bâtonnet a beau être très pratique à déguster, nutritionnellement parlant, il n’a absolument rien de bon.  Le surimi a beau avoir le goût de crabe, il est en fait composé de déchets de poisson, principalement de colin d’Alaska, un poisson beaucoup moins cher que le crabe. Il est mixé avec de l’amidon, du seul, du sucre et d’autres produits et il est coloré en orange pour lui donner cette apparence. Bref, en mangeant un surimi, vous mangez tout sauf…du crabe !

2. Les nuggets

S’ils sont faciles à préparer et qu’ils plaisent très fort à nos enfants, sous la panure dorée des nuggets des poulets se cachent des ingrédients dont on se passerait bien d’avaler. Ils ne seraient en réalité constitués que de 50 % de chair de poulet, le reste n’étant qu’un mixe de graisse, de vaisseaux sanguins, de nerfs et de cartilage broyés.

3. Le fromage râpé

Celui-là même que l’on retrouve sur les pizzas, les lasagnes ou autres plats industriels que l’on aime tant déguster, serait tout sauf du fromage. Il s’agit en fait de fromage de synthèse, un mélange de matière grasse, de farine, levure, sel, amidon et exhausteur de goût. Aussi appelé fromage analogue, ce type de fromage a d’ailleurs été créé pour l’industrie agroalimentaire. Le mieux serait alors d’acheter du vrai fromage et de le râper soi-même ou alors, de se contenter des petits paquets de fromage râpé, qui eux contiennent de l’authentique fromage. Ce sont en effet les gros conditionnements, notamment les moins chers, qui nous berneraient.

4. Les jus d’orange en bouteille

Vous vous êtes peut-être déjà fait avoir, car ces jus d’orange se vantent souvent d’être 100 % pur jus et fraîchement pressés sur les étiquettes. Pourtant au goût, ils n’ont clairement pas la même saveur qu’un vrai jus d’orange que vous pressez vous-mêmes. Ceci s’explique par la faible teneur en fruit que contiennent les jus d’orange des supermarchés. Ces jus d’orange sont en fait un doux mélange d’eau, de sucre et de saveurs artificielles…

5. La chantilly

Idéal avec des fraises ou sur une boule de glace, la crème chantilly a le don de rendre nos desserts plus gourmands. Le problème, c’est que ces flacons ne contiendraient aucune trace de lait. Il s’agirait en effet d’un simple mélange d’eau et d’huile hydrogénée.   

6. Les céréales du petit-déjeuner

On les consomme depuis notre plus jeune âge pourtant les céréales que l’on achète en supermarché font partie des 10 aliments les plus nocifs pour notre santé. En effet, les céréales industrielles ne sont qu’un mélange d’additifs alimentaires avec un apport en matières grasses et en sucre très élevé. Plus étonnant encore, certains  pains de mie industriels,  contiendraient parfois plus de sel qu’un paquet de chips de 25 gr. De quoi nous donner envie de faire notre pain maison.

7. Le cacao en poudre

Si les poudres chocolatées sont destinées aux enfants, on leur reproche pourtant souvent leur trop forte teneur en sucre et leurs emballages marketing vantant un petit déjeuner équilibré. D’ailleurs, ils ne contiendraient que très peu de chocolat…en moyenne, ils seraient composés de 80 % de sucre contre seulement 20 % de cacao maigre…

8. Les aliments végétariens transformés

Si vous avez décidé de relever le défi du lundi vert, évitez de vous jeter sur les steaks végétariens en tout genre vendus dans les supermarchés. En effet, pour leur donner leur aspect carné, ces aliments sont bourrés d’additifs, de texturants, de matières grasses et d’arômes artificiels. L’idéal serait évidement de cuisiner ses steaks végétaux soi-même avec d’ingrédients naturels.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :