Changement d’heure : 4 questions passées au crible

Le passage à l’heure d’été aura lieu dans la nuit du 26 mars au 27 mars : à 2 heures du matin dimanche, il sera en réalité 3 heures. Comme chaque année, ce changement d’heure induit pas mal de questions. Pour éviter que cela ne devienne un vrai casse-tête, on fait le point pour vous sur tout ce que vous pourriez vous demander d’ici là. 

Par Anissa Hezzaz. Photo de Anastasiya Vragova provenant de Pexels. |

Pourquoi change-t-on d’heure deux fois par an ?

Deux fois par an, nous changeons d’heure : d’abord vers la fin du mois d’octobre où l’on passe à l’heure d’hiver et à la fin du mois de mars, où l’on passe à l’heure d’été. Un changement qui ne date pas d’hier puisque cela se fait depuis 1907 dans certains pays avant que soit voté en 1975 un décret l’actant officiellement. À l’époque, le changement d’heure est mis en place peu de temps après le choc pétrolier de 1973 afin d’aider les consommateurs à faire des économies d’énergie. 

La vidéo du jour :

Est-ce que la planète entière change d’heure ? 

Absolument pas. Au départ, plus de 140 pays avaient adopté ce changement d’heure à un moment ou à un autre, mais désormais, seuls 40 % des États de la planète continuent de l’appliquer. Pour ne citer que quelques exemples, la Chine décide d’abandonner le changement d’heure en 1992 jugeant cette mesure comme inefficace. En Russie, le président russe Dmitri Medvedev, décide de l’annuler en 2014 estimant que ce changement bi-annuel avait des impacts néfastes sur la santé. Pour les pays situés proche de l’équateur, le changement d’heure n’aurait aucun sens puisque la durée des jours et des nuits reste quasiment identique tout au long de l’année. 

Pourquoi le changement d’heure reste très controversé ?

Comme on vous le disait plus haut, le changement d’heure a été supprimé dans certains pays au fil de l’histoire. L’un des arguments qui fait rage depuis l’instauration du changement d’heure, c’est que celui-ci viendrait perturber l’organisme, en particulier le passage à l’heure d’été, puisque l’on perd alors une heure de sommeil. C’est pour cela que l’on conseille souvent d’anticiper le changement d’heure plusieurs semaines avant, en particulier pour les enfants et les personnes âgées. D’un autre côté, les fervents défenseurs du changement d’heure arguent que cela nous permettrait de faire de réelles économies d’énergie. En 2017, selon une étude menée par le Service de recherche du Parlement européen (EPRS) concernant l'impact du changement d'heure sur les économies d’énergie, le constat ne semblait plus aussi déterminant : En Europe, les économies sont alors estimées entre 0,5% et 2,5% selon les pays. Deux camps s’affrontent donc, mais les experts sont de plus en plus nombreux à s’interroger sur la pertinence de cette mesure. Tandis que la question est restée en suspens depuis la crise du covid-19, le Conseil européen n’a, à ce jour, toujours pas trouvé un accord.  

Pourquoi changeons-nous d’heure un dimanche ?

Vous l’avez sans doute remarqué : chaque changement d’heure se fait dans la nuit du samedi au dimanche. C’est la raison pour laquelle le changement d’heure n’a pas lieu à une date fixe. Un jour qui n’a pas été choisi au hasard puisqu’il s’agit du jour de la semaine et du créneau horaire où l’activité économique et sociale est au plus bas. Cela nous permet aussi également de gratter quelques minutes de sommeil en plus puisque la plupart des employés ne doivent pas se lever pour aller travailler.  Aucun scrupule donc à faire la grasse matinée dimanche prochain ! 

Ne manquez plus aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici.