Comment courir les 20 km de Bruxelles jusqu'au bout?

Ce dimanche 19 mai 2019, c’est parti pour faire chauffer les mollets à travers la capitale. Plusieurs règles sont à prendre en compte pour limiter les contrecoups de cet intense effort.

KEVIN DUPONT. PHOTOS : QDL1982, D.R. |

20 km de marche active, ce n’est pas rien. C’est pourtant le défi qui attend des milliers de personnes ce week-end. De l’alimentation aux bonnes habitudes durant la course, il est important de connaître les astuces pour attaquer le parcours.

Les personnes à risque

Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir. C’est en ce sens que les organisateurs de la course ont prévu sur leur site officiel plusieurs recommandations pour aider les participants.

Parmi celles-ci, il est noté qu’il vaut d’abord mieux s’assurer auprès d’un médecin de la possibilité de participer si on se trouve dans un cas particulier. Sont notamment concernés les non-sportifs de plus de 50 ans, ceux ayant été malades peu avant l’événement ainsi que les personnes suivant un traitement médicamenteux.

Bien se préparer

Ceux qui sont en pleine forme prendront quant à eux des mesures de précaution. Évidemment, quelqu’un qui n’aura pas bien dormi ces derniers jours ne fera pas long feu. Même chose pour les débutants qui n’auront pas pris la précaution de s’entraîner un minimum ces derniers mois.

Pour les boissons, pas de café, d’alcool ou de sodas. L’eau est votre meilleur ami. Pourquoi ? Parce qu’il faut en avoir assez dans l’organisme, or les liquides précédemment cités sont diurétiques. 500 ml d’eau sont recommandés deux heures avant le top départ. Quant aux repas, il faut manger plus de féculents (de préférence des sucres lents) et moins gras.

Pendant la course

Une fois parti sur les chemins du Sud bruxellois, cet apport en eau ne doit pas se tarir sous l’effet de la transpiration. Il faut donc continuer à boire petit à petit tout du long, même si on n’en ressent pas le besoin.

Il est aussi important de rester fidèle à son propre rythme. Les organisateurs mettent pour cela en place des « meneurs d’allure ». Ce sont des personnes avec des bannières colorées qui permettent de se fixer un temps de référence pour accomplir les 20 km si on les suit. Cela va de 1h20 à 2h15.

Il ne faut pas oublier pour finir que les équipes de la Croix-Rouge sont présentes. Il ne faut donc pas hésiter à aller les trouver en cas de soucis. Pour les plus distraits ayant oublié leurs bouteilles d’eau, il existe aussi six points de ravitaillement Spa.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :