Les clés pour se lancer dans l'écriture

Vous avez toujours rêvé d’écrire un roman ? Pourquoi ne pas profiter du confinement pour vous mettre à l’écriture ? Voici quelques conseils et des ateliers d’écriture pour enfin se lancer !

Mathilde Trocellier. Photo by NeONBRAND on Unsplash. |

Si la fin du confinement approche petit à petit, pourquoi ne pas profiter du temps qu’il reste pour se mettre à écrire ? En effet, l’écriture est tout à fait bénéfique en cette période compliquée : elle permet de s’occuper, de s’évader, mais aussi de s’exprimer.

Le confinement peut se révéler anxiogène pour certaines personnes, se vider la tête loin des problèmes et se plonger dans une activité en solitaire peut aider à oublier les troubles du moment. Voici donc nos meilleurs conseils pour se lancer dans l’écriture ! Et si écrire en solitaire ne vous branche pas, quelques ateliers d’écriture sauront vous accompagner.

Commencer à écrire en cinq conseils

L’écriture prend du temps et de l’énergie. Produire du contenu nécessite une grande implication de soi : écrire, relire, effacer, recommencer… Aucun contenu n’est parfait dès le début, c’est pourquoi il ne faut pas se mettre la pression dès le départ et simplement écrire ce que l’on veut. Alors, installez-vous confortablement, prenez une feuille blanche et suivez ces cinq conseils pour commencer à écrire.

Le premier conseil, le plus essentiel, est d’écrire quotidiennement. Posez-vous chaque jour des objectifs, en allant du plus simple au plus compliqué, pour être sûr de voir votre progression. Par exemple, commencez par essayer d’écrire une page de texte, que ce soit une nouvelle ou un poème, et ensuite augmentez le nombre de pages.

Le second conseil dépend de votre disponibilité : lorsque vous écrivez, concentrez-vous uniquement sur ce que vous faites. Éloignez les portables et les distractions faciles, seul votre texte compte.

Le troisième conseil tient au sujet : écrivez sur tout et n’importe quoi. Pour commencer et vous habituer à écrire quotidiennement, vous pouvez choisir d’écrire ce que vous avez fait ou qui vous a marqué dans la journée. Lorsque vous avez bien pris l’habitude, pourquoi ne pas vous imposer des sujets ? À la façon d’un Inktober (suivant un programme prédéfini, proposez un dessin chaque jour durant le mois d’octobre), définissez-vous des sujets à l’avance que vous pourrez ensuite traiter sous différentes formes. Par exemple, les sujets peuvent être les suivants : la fenêtre, grandir, le papillon, lâcher prise, danser, le mariage, etc. Tous les sujets sont bons à prendre ! Trouvez-en 30 de sorte à pouvoir en traiter un par jour pendant un mois. De quoi progresser !

Le quatrième conseil renvoie à l’une des étapes de l’écriture : la relecture. N’hésitez pas à relire ce que vous écrivez chaque jour, à prendre un peu de distance pour ensuite revenir sur ce que vous avez écrit. Vous pouvez également faire relire votre travail par vos proches, mais si cela vous embarrasse sachez que vous pouvez vous-même relire votre travail : il suffit de laisser votre texte le temps de vous changer les idées et d’y revenir plus tard. Les erreurs et modifications à faire vous apparaitront plus clairement.

Enfin, le cinquième conseil est lui aussi essentiel : ne vous mettez pas la pression. L’écriture doit être un jeu et non pas un fardeau. Pas la peine de vous rajouter une source d’anxiété de plus, l’écriture doit au contraire être une façon de relâcher la pression tout en continuant de vous stimuler. Amusez-vous, prenez du plaisir à écrire et, peut-être que vous serez vous-même épaté par ce que vous avez écrit.

Les ateliers d'écriture pour se lancer

De nombreux ateliers d’écriture ont dû être annulés à cause du confinement, mais heureusement ils se sont déplacés sur les réseaux sociaux : défis et autre challenge se sont donc lancés sur Instagram pour rassembler et s’évader le temps de l’écriture d’un texte.

L’autrice et poétesse Kiyémis française a par exemple lancé le #LeDefideK sur Instagram. Le principe : chaque lundi elle propose à ses abonnés de choisir un thème à aborder. Après le vote réalisé le lundi, elle organise un live Instagram le jeudi à 15h pendant plus d’une heure et poste des conseils sur le compte @ledefidek pour accompagner et encourager les auteurs en herbe. Pas de jugement, seulement des conseils pour vaincre le syndrome de l’imposteur ou la peur de la plage blanche. Aucune pression, seulement de la bienveillance et une envie de valoriser chaque plume.

Pour y participer, il suffit de suivre Kiyémis sur Instagram et de partager les textes avec le hashtag #LeDefideK !
 

De la même façon, le compte Instagram Ecrits Confinés s’est créé pour proposer chaque jour un thème sur lequel écrire. C’est un compte éphémère, conçu pour la période du confinement par une journaliste de Paris Match. Son concept est simple : chaque jour, elle propose un thème qui ne renvoie pas à de la fiction (par exemple : à l’intérieur, par ma fenêtre, ma naissance). Les abonnés ont alors jusqu’à 18h pour envoyer leur propre texte de 2000 caractères à son adresse mail. Elle publie alors certains des textes qu’elle reçoit sur le compte Instagram, qu’ils soient anonymes ou non.

Pour y participer, il faut suivre le compte Instagram d’Ecrits Confinés et envoyer son texte à l’adresse mail suivante : Ecritsconfines@gmail.com.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Jour 20/21 • « cher cœur » • Un texte de Pauline❣️ . #ecritsconfines #confinement

Une publication partagée par Ecrits Confinés (@ecritsconfines) le

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :