Les produits les plus consommés par les Belges en confinement

On pourrait croire que ce sont les pâtes, ou même le papier toilette, il n'en est rien! Les Belges ont privilégié les aliments à longue conservation, les bières de qualité ... et le vin bon marché.

Ingrid Van Langhendonck, Photos Unsplash. |

Les journaux télévisés nous ont pourtant interpellés. Certains ont anticipé la pénurie et nous avons tous encore en tête ces caddies remplis de paquets de papier toilette, mais passée la panique des premiers jours, le belge a finalement été assez cartésien dans ses achats, avec néanmoins quelques spécificités... C'est ce qu'on nous explique chez Carrefour, où les comportements des consommateurs a été soigneusement observé ces dernières semaines.

1/ De la longue conservation

Dans le top 10 des aliments les plus achetés dans les grandes surfaces, on trouve évidemment la farine, les pâtes et le riz, mais aussi les conserves de poisson, les plats préparés et les viandes en conserve, ainsi que ... La purée! 5eme produit le plus écoulé par les supermarchés belges. On trouve ensuite les céréales et les légumes secs, tous ces aliments qui périssent moins vite, mais qui auraient pu être bien utiles si le confinement avait du se renforcer ou se prolonger de manière indéterminée... Si Carrefour enregistre une augmentation du panier moyen par rapport à la même période l'année dernière, cela s'explique aussi en partie par la fermeture des snacks et restaurants, où de nombreux travailleurs se fournissent en temps normal à l'heure du déjeûner.

2/ Moins de bons vins

Quand on observe l'évolution des ventes par catégorie de produits, les différents types de boissons alcoolisées sont étonnament en bas de la liste, les apéros virtuels n'auront donc pas fait exploser notre consommation. les produits principalement concernés par cette évolution des ventes sont les vins bon marché, ceux que l'on boit tous les jours, comme les cubis, qui sont pourtant traditionnellement vendus en été. L'influence de la météo, ici, a du jouer un rôle... Il est intéressant de noter que les vins effervescents connaissent une baisse des ventes significative: les champagnes et mousseux étant en général associés à des occasions festives, il est logique qu'on en consomme nettement moins en confinement.  

3/ Le boum des bières spéciales

Autre phénomène intéressant, si le belge privilégie le vin bon marché, il a une autre démarche quand il s'agit de la bière: on observe en effet un glissement des achats des pils vers les bières spéciales. Ce qui explique ce phénomène: le confinement évidemment. Quand les gens sont isolés chez eux ou même en famille, en petit comité, il s’agit de circonstances qui se prêtent beaucoup plus à la dégustation d’une bière spéciale que l'on prend le temps de savourer qu’au partage d’un bac de pils entre amis lors d'un barbecue.Enfin, dans la catégorie des alcools forts, on a noté les plus fortes progressions sur les apéritifs bitter (type Aperol), les rhums et le gin.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :