Quatre châteaux de rêve en Belgique

Nouveaux repaires des vacanciers en quête d’un luxe authentique, mais pas trop guindé, les châteaux ont la cote. Gros plan sur quatre destinations à tester près de chez nous

Par Marie Honnay. Photos : D.R. |

Le charme à la française du Château de Wallerand 

Construit au début du XVIIIe siècle, ce château de style mosan classique implanté à la frontière française joue la carte chic et intimiste. Avec ses dix suites (toutes avec vue sur l’eau), Wallerand allie les charmes d’une demeure historique et un aménagement contemporain ultra racé.

Un peu d’Histoire

Situé sur la route des fortifications, une région chargée d’histoire, ce château a connu plusieurs affectations avant d’être racheté par un homme d’affaires belge, l’actuel propriétaire. C’est lui qui, en accord avec les deux mairies avoisinantes, l’a rénové pendant sept ans, puis transformé en un relais-spa inauguré en juillet dernier. Une intervention qui a permis à ce joli château ardennais de retrouver son lustre d’antan. Si certains détails d’époque ont été conservés - l’escalier magistral de l’entrée, un plafond garni d’armoiries et de blasons ou encore une tapisserie dans le hall du premier étage -, le reste du décor est résolument contemporain.

L’esprit château

Situé en bord de Meuse, le Château de Wallerand affiche, à l’extérieur du moins, le charme d’une demeure d’époque. L’orangerie accueille des réceptions privées et la tour, entièrement rénovée, est devenue la suite la plus pittoresque de l’hôtel. Ici, vous profitez de la vie de château, mais aussi de quelques bonus plutôt inattendus. L’été, vous pouvez par exemple emprunter un petit bateau électrique, le temps d’un pique-nique sur l’eau. C’est Julien Castoldi, un natif du cru passé par de grandes maisons, qui vous le concocte.Le soir, le jeune chef vous fait découvrir son menu végétal centré sur les légumes oubliés et bios du jardin du château : un sacré pari dans une région de chasseurs qui, désormais, compte une table gastronomique à la hauteur de ses ambitions.  

Séjour Natura, une nuitée, un repas gastronomique et un pique-nique sur l’eau, 650 € pour deux personnes.
chateaudewallerand.com

Pension de famille aux Sorbiers

Situé sur les Rives de la Meuse, à proximité du village de Givet, ce tout jeune château (sa construction date du début du XXe) est le troisième bébé d’un groupe hôtelier passé maître dans l’art de créer des lieux de villégiature cools et accessibles.  

Un peu d’Histoire

A quelques mètres des rives de la Meuse, dans le village d’Hastière en Province de Namur, vous apercevez un petit château. Pas très vieux, certes, mais plutôt majestueux. Il a appartenu à la famille Boël, puis à une mutualité qui en a fait son QG de vacances dans les années 90. Il y a une poignée d’années, les créateurs de l’hôtel Les Tourelles en baie de Somme et de Plein Ciel dans les montagnes suisses l’ont racheté et rénové. Si Maxime Ramé, son directeur, dit avoir conservé l’âme du château, il s’empresse d’ajouter que ce qui prime ici, c’est l’ambiance « pension de famille ». Entendez : un lieu à l’ambiance cool et pas ampoulée pour un écu. Châtelains débutants, bienvenus. Depuis août 2020, les 17 hectares du domaine les Sorbiers s’offrent à vous.

 

L’esprit château 

Dans chaque hôtel du groupe, si le côté bon-enfant et les tarifs accessibles donnent le ton, l’effet waw doit tout de même être au rendez-vous. Ici, c’est la Meuse, majestueuse, qui joue les premiers rôles dans un décor très nature que les propriétaires mettent un point d’honneur à préserver en organisant des activités didactiques à vocation écologique. Comme leurs deux premiers hôtels, les Sorbiers ont obtenu l’Ecolabel européen pour les hébergements touristiques.

Coté château, les chambres et la suite avec vue sur le fleuve sont décorés dans un style rétro, suffisamment hétéroclite pour rester cool. Ailleurs dans le domaine, les logements insolites (dont une jolie péniche) ont de quoi séduire les grandes tribus en goguette. Les familles en manque d’aventure pourront d’ailleurs, en marge des activités nature classiques, partir à la découverte de l’île d’Andossart, un secret bien gardé qui fait partie intégrante du domaine. 

Une nuitée dans un logement moderne annexe au château, 65 €/nuit (en semaine). lessorbiers.com

Le château de Vignée : l’hôtel des superlatifs

Quand il parle de son château, Christian Teunissen aime rappeler qu’entre Vignée et sa famille, c’est une grande histoire d’amour. En le transformant en un hôtel très chic, il a donc voulu combiner service hôtelier haut de gamme et accueil personnalisé. La vraie vie de château ? Ça y ressemble en tous cas. 
 

Un peu d’Histoire

Hôpital de fortune pendant la Seconde Guerre mondiale, ce château du XVIIe siècle solidement ancré dans le paysage de la Famenne ardennaise incarne l’esprit campagne propre aux bâtisses nobles et bucoliques à la fois. Vous rêvez de vous télé-transporter dans un tableau de chasse vieux de 400 ans ? Ce château est fait pour vous.

L’esprit château

Rénové tout récemment dans un style contemporain et résolument luxueux, Vignée - qui fait désormais partie de la grande famille Relais et Châteaux - a su conserver une dimension royale. A moins d’une heure de Bruxelles, ce lieu de villégiature est le bébé de Christian Teunissen, un Belge qui a fait fortune en créant des logements pour étudiants dans plusieurs pays. Pour contrebalancer le design racé de l’espace wellness, l’un des atouts du lieu, l’heureux propriétaire (tombé amoureux de Vignée, il y a 20 ans quand il est venu y séjourner avec sa famille) a choisi de confier la rénovation des parties anciennes, dont les très belles façades, à un cabinet d’architecture de la région.

La cuisine, forcément gastronomique, est le domaine du chef Kwinten Boelen et la cave (riche de 14.0000 bouteilles) à laquelle on accède en empruntant un long couloir est une cour de récré pour les amateurs de grands crus. Mais, de l’avis du maître des lieux, ce qui fait la différence à Vignée, c’est… la piscine et le spa Caudalie ? Oui, en effet. Mais aussi le marbre belge qui habille le feu ouvert du salon, le spa avec vue sur la vallée de la Lesse ou encore les possibilités de balade, très nombreuses, dont certaines vous permettent d’explorer les chemins secrets des forêts environnantes. De quoi déconnecter complètement. 

A partir de 177 €/par nuit en chambre double classique.
chateaudevignee.be

L’anti vie de château au domaine de Ronchinne

Situé dans le Condroz namurois, ce château construit à la fin du XIXe siècle, anciennement Château de la Poste, entend décoincer la tradition châtelaine dans ce qu’elle aurait de trop huppé.

Un peu d’Histoire

Au début du XXe siècle, la Princesse Clémentine, fille de Léopold II, a vécu ici avec son époux, Victor Napoléon Bonaparte. Les références à Napoléon sont d’ailleurs présentes, en pointillés, dans certaines pièces du château. Au milieu du siècle dernier, le domaine devient un lieu de villégiature pour le personnel de la poste, d’où le nom. Depuis quatorze ans, Rochinne fait partie de la chaine belge Limited Edition Hotels.

L’esprit château

Les puristes risquent de froncer les sourcils en découvrant le caractère quelque peu déjanté de Ronchinne. La salle de restaurant signée Lionel Jadot à l’esprit rock’n’roll, les logements insolites comme le bivouac, la cabane perchée ou le Loft Cube, mais aussi l’esprit « club de vacances » entendent en effet combler les amateurs d’ambiances romantiques, les familles fans de nature, mais aussi les groupes d’amis qui s’y retrouvent pour faire la fête. Car ici, on peut se promener (on n’est pas dans les Ardennes, mais les possibilités de balades sont nombreuses), faire des pique-niques dans le domaine, s’isoler à deux dans la hutte wellness privative, participer à des séances de yoga ou encore se faire masser dans l’espace détente du domaine. 

A partir de 125 €/nuit en chambre double classique.
domainederonchinne.be

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.