Trois conseils pour éliminer le sucre de son alimentation en douceur

Parmi tous les challenges les plus en vogue du moment, on retrouve le fameux mois « sans sucre ». Si vous faites partie de ceux qui ont décidé de l’éliminer de leur alimentation, sachez qu’arrêter le sucre ne se fait pas du jour au lendemain. Voici quelques conseils pour en finir en douceur avec notre addiction ! 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Eaters Collective / Thought Catalog / Sharon McCutcheon on Unsplash |

Déjeunez salé !

Se priver de sucre est sans doute plus difficile au réveil qu’à un autre moment de la journée. Pour se remettre en route, notre organisme a en effet besoin d’un coup de boost et de faire le plein de carburant. Entre les céréales industrielles, les pâtes à tartiner et les confitures qui contiennent une grande quantité de sucre, difficile de savoir vers quels aliments se tourner pour bien débuter la journée. La bonne nouvelle, c’est que déjeuner sucré n’apportera pas à votre organisme tous les nutriments dont vous aurez besoin pour tenir le coup toute la journée, plus d'excuses donc pour l'arrêter. C’est d’ailleurs pour cela que souvent, quelques heures après avoir déjeuné vous rencontrez des fringales. Ce phénomène se produit à cause des sucres rapides qui se retrouvent dans un petit-déjeuner sucré « classique ». Optez donc plutôt pour des aliments riches en oméga-3 et en protéines tels que les œufs, les poissons gras, etc. Remplacez alors plutôt votre petit-déjeuner habituel par un véritable english breakfast qui sera plus rassasiant et savoureux qu’un bol de céréales. Pour une version améliorée de ce petit-déjeuner, optez alors pour : du pain complet, un œuf, du bacon grillé, de l’avocat et quelques fruits. 

Adoptez la slow sugar attitude

C’est lorsque vous déciderez d’arrêter le sucre que vous vous rendrez compte qu’il y en a absolument dans tout ce que vous avez l’habitude de manger. Et comme il faut en moyenne 21 jours pour changer une habitude, vous n’arriverez pas à vous en passer du tout au tout du jour au lendemain. Qu’à cela ne tienne, vous pouvez au moins vous en distancier en optant des alternatives au sucre à index glycémique bas. Parmi ceux-là on retrouve par exemple les sucres d’agave, d’érable, de fleur de coco ou encore de palmier, qui ont un pouvoir sucrant, mais qui ne provoquent pas de poussée d’insuline comme c’est le cas du sucre classique. En pâtisserie, privilégiez par exemple la poudre d’agave qui a un pouvoir sucrant 1,5 fois supérieur à celui du sucre blanc. Dans votre café ou votre chocolat chaud, c’est en revanche le sucre de fleur de noix de coco qui se marie le mieux. Même si ces édulcorants ne sont pas beaucoup mieux que le sucre en soit, ils vous permettront dans un premier temps de déshabituer votre palais au goût sucré.  

Dormez plus !

Pour fonctionner, votre corps va puiser dans ses réserves, mais lorsqu’il est fatigué, il aura tendance à avoir envie de manger sucré et gras.  Pour lâcher le sucre, il faut donc avant tout dormir suffisamment. A l’inverse, le sucre aussi a tendance à nous fatigué :  lorsque vous mangez du sucre, votre ressentez une montée subite d’énergie, mais qui redescend aussi rapidement, et à des niveaux inférieurs à ceux souhaités. On vous explique : lorsque vous en consommez, le pancréas va sécréter de l’insuline en grande quantité, afin d’absorber l’excès de sucre dans le sang et stabiliser la glycémie. Ce pic d’insuline va ensuite redescendre aussi vite et provoquer un état de fatigue général. Des scientifiques ont par ailleurs constaté que le sucre bloquait l’action des orexines, une hormone du cerveau responsable du sentiment d’éveil. Contrairement aux protéines qui elles, stimulent l’orexine.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :