Zoom sur 10 aliments anti-cancer

Notre alimentation joue un rôle primordial sur notre santé. Certains aliments permettent de prévenir ou d’empêcher la prolifération de certaines cellules cancéreuses. Zoom sur 10 aliments anti-cancer.

Par Anissa Hezzaz. Photos : Pixabay / Pexels. |

Pour tenter de se préserver au maximum des cancers, rien ne vaut une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité régulière. On n’y pense pas toujours, mais certains aliments sont très bons pour notre organisme et peuvent nous protéger contre le cancer. Voici ceux à privilégier : 

1. Le gingembre 

Le gingembre est une racine originaire d’Asie. On la retrouve dans toutes les cuisines du monde et sous toutes les formes : en racine, en poudre ou frais, le gingembre, en plus de donner du goût à vos repas, agit également comme un anti-inflammatoire.  Il est également très bon pour traiter les nausées et les vomissements et s’avère aussi très utile pour protéger votre organisme contre toutes sortes bactéries. Attention toutefois à ne pas en consommer plus que la dose quotidienne recommandée, qui est de 4 grammes. On en consomme en infusion avec une tranche de citron, pour relever nos assiettes ou même en jus ! 

2. Le curcuma

Le curcuma est connu pour être la meilleure épice anti-cancer. En effet, grâce à tous ses nutriments, le curcuma apparaît comme étant l’un des ingrédients anti-cancer par excellence. Des chercheurs ont d’ailleurs constaté que la curcumine, présente dans le curcuma empêche notamment les cellules du cancer du sein de se propager. Elle permettrait également d’inhiber la croissance des cellules cancéreuses du pancréas, et d’ accroître la sensibilité des cellules à la chimiothérapie, pour les personnes atteintes du cancer. Bref, on ajoute cette épice dans nos repas, dans nos recttes de curry ou dans les soupes, pour un goût relevé et une santé préservée. 

3. L’ail

L’allicine est une molécule présente dans l’ail fraichement coupé, qui est souvent recommandée dans la prévention du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires. Son action est multiple : non seulement elle est antifongique, antiparasitaire, antivirale, mais aussi, antimicrobienne. Bref, de quoi en ajouter encore et encore dans vos repas, pour donner du goût, mais aussi pour vous protéger. 

4. Le poisson gras

Les oméga-3, présents dans les poissons, sont des molécules anti-inflammatoires. Ces acides gras se retrouvent dans différents poissons, notamment dans les sardines, le maquereau, le saumon ou encore la truite. Une étude réalisée en Suède (pays où l’on consomme énormément de poissons gras), a constaté que le risque de développer le cancer de la prostate chez des consommateurs augmentait à mesure qu’ils mangeaient moins de poisson. L’idéal serait alors de manger du poisson au minimum deux fois par semaine. 

5. Les baies

Les baies, qu’elles soient rouges, bleues ou pourpres, permettraient de prévenir l’apparition du cancer. En effet, elles sont pleines d’acide ellagique, qui aide à réduire la croissance de cellules cancéreuses. Alors, on en mange et on en abuse : dans nos yaourts, dans nos desserts ou à dévorer seul. C’est tout simplement délicieux et très bon pour notre santé ! 

6. Le thé vert

Le thé vert apparait un peu comme l’aliment anti-cancer par excellence grâce à ses catéchines, des molécules capables de s’attaquer à de nombreux processus utilisés par les celles cancéreuses pour se développer. Par exemple, ces antioxydants ont la particularité de pouvoir empêcher l’angionèse, un processus de formation d’un réseau sanguin, indispensable à la formation de toute tumeur. Une étude a également déterminé que les thés verts bio contenaient jusqu’à 69% d’antioxydants en plus que le thé vert traditionnel . Quitte à boire du thé, autant le choisir bio ! 

7. Le chocolat noir

Que les accros au chocolat se réjouissent ! Le cacao est l’un des aliments qui contiennent le plus de propriétés antioxydantes, plus encore que le vin rouge ou le thé vert. Un seul carré de chocolat noir équivaut à une tasse de thé vert ou à un verre de vin rouge. Cependant, il ne s’agit pas de choisir n’importe quel chocolat. C’est en effet grâce aux flanoïdes contenus dans le chocolat noir que les effets préventifs du chocolat seront possibles. Idéalement, il faudrait choisir un chocolat noir à 70 % de cacao. Attention toutefois à ne pas en abuser : 1 ou 2 carrés de chocolat par jour seront largement suffisant. 

8. Les graines de lin 

Les graines de lin contiennent des phyto-oestrogènes, aussi appelés « lignanes », qui pourraient avoir un rôle à jouer dans la prévention du cancer du sein. En effet, ces molécules d’origine végétale miment l’action des oestrogènes. L’idéal serait donc d’en consommer l’équivalent de 1 à 2 cuillères fraichement moulues tous les jours. Vous pouvez ainsi les ajouter à votre petit-déjeuner, dans vos yaourts ou, tout aussi délicieux : dans vos salades! 

9. La spiruline

La spiruline contient des antioxydants qui permettent de bloquer l’effet mutagène et l’effet régulateur que provoquent les radicaux libres, freinant ainsi le développement du cancer. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme également « l’algue miracle ».  Vous trouvez généralement la spiruline en poudre ou en granule. Il suffit alors de l’ajouter dans vos jus ou vos yaourts pour complémenter votre alimentation. 

10. Les tomates

Les propriétés anti-cancer de la tomate proviennent du lycopène, un antioxydant qui donne aux fruits et légumes leur couleur rouge, orange ou encore jaune. Un apport en lycopène serait d’ailleurs très bénéfique pour tenter de lutter contre le cancer de la prostate. La cuisson de la tomate permet d’augmenter la biodisponibilité du lycopène, pour simplifier, disons que ses bienfaits s’en font d’autant plus ressentir lorsque les tomates sont cuites. Combiné à des matières grasses, cela améliore son absorption dans notre organisme. Bref, il ne reste plus qu’à vous concocter une sauce tomate avec un trait d’huile d’olive et votre apport en lycopène s’en verra augmenter ! 

Lire aussi :