Audi A8 : une hybride rechargeable

Cette Audi A8 60 TFSI e Quattro est considérée par le gouvernement comme une « fausse hybride » car, sur papier, elle émet trop de CO2. Pourtant, utilisée intelligemment, cette A8 hybride rechargeable se montre plutôt vertueuse. La preuve avec notre essai... 

PAR MAXIME PASTURE. PHOTOS : D.R. |

Fausse hybride ? Voilà un concept bien belge ! En résumé, tout véhicule hybride rechargeable qui rejette, sur papier, plus de 50g CO2/km, est considéré comme « faux hybride ». Il ne bénéficie donc pas d’une déductibilité fiscale intéressante. C’est vraiment dommage pour nos ministres car cette Audi A8 est le véhicule qui leur convient parfaitement et, en plus, il peut évoluer au moins 40 km en mode totalement électrique... 

Que le moteur électrique ou le V6 soit en marche, à bord, le silence est roi. 

Remarquable d’efficience

Cette Audi A8 60 TFSI e Quattro est la berline de luxe par excellence. Sous le capot, on retrouve un noble 3 litres V6 essence de 340 chevaux qui permet d’évoluer sur un simple filet de gaz et dans un silence remarquable. Mais on y trouve aussi un moteur électrique capable de développer 136 chevaux. Lors de notre essai, ce dernier nous a emmenés durant presque 50 km en mode « zéro émission ». Précisons que, dans ce mode, la vitesse est alors limitée à 135 km/h. 

Problème : sur papier, ce modèle rejette 57g CO2/km. Selon la logique de nos dirigeants, il sera donc taxé sur base de la version essence équivalente annoncée à 184 grammes ! En d’autres mots, la version longue de l’A8 hybride rechargeable avec laquelle nous avons consommé moins de 5l/100km durant notre essai sera taxée comme une A8 sans mode électrique et qui, sur papier, consomme 8l/100km ! Aberrant, non !? 

Pour utiliser cette A8 électrifiée intelligemment, un petit mot concernant la recharge s’impose : sa durée varie entre 2,5 et 6,5 heures selon la borne choisie (charge rapide ou prise domestique). En plus de sa taxation, ce modèle a un autre petit défaut : la capacité du coffre passe de 505 à 390 litres pour caser les batteries. Et pour se l’offrir, il faudra débourser minimum 105.300€, et mettre 3.000€ de plus pour la version longue qui fera – encore plus – le bonheur des passagers arrière.
 

Ce modèle illustre bien l’aberration du concept de « fausses hybrides ». 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :