Audi Q3, une nouvelle personnalité

Au moment de passer à sa seconde génération, le Q3 semble avoir envie de ruer gentiment dans les brancards, de témoigner d'un message peut-être enfin reçu chez Audi. Et son design de gagner en caractère...

Par Laurent Zilli Photos : D.R. |

Le message qu'Audi aurait reçu, c'est la critique souvent adressée à son design: "un peu toujours la même chose"! Le titre de cet essai n'est évidemment pas innocent. Le Q3, qui était tout en rondeurs lisses, comme un gros œuf, semble réellement sortir de sa coquille. Il s'affirme, gagne en caractère grâce à des flancs plus travaillés, à une face avant plus assertive et à un regard dans lequel on lit un peu de malice. Et c'est pareil à l'intérieur, où Audi tourne la page des planches de bord très dépouillées.

L'intérieur du nouveau Q3 est lui aussi bien plus travaillé, riche en volumes et en jeux de lignes. C'est pratiquement architectural. Sur le plan pratique, le Q3 offre aussi plus d'espace que son prédécesseur et grâce à la nouvelle banquette arrière coulissante, on peut faire varier le volume du coffre de 530 (déjà très généreux) à 675 litres, tout en conservant les 5 places.

Disons plutôt 4 et demi, car la place centrale arrière ne donne pas vraiment envie de s'y installer. "L'avance par la technologie", c'est le slogan de la marque. Dont acte: le nouveau Q3 fait le plein de technologie, avec une liste d'équipement longue comme le bras. Citons les choses les plus intéressantes: tableau de bord 100% digital 12'' en série, cruise-control intelligent, aide active au maintien de voie, caméras 360°, suspensions pilotées et configurables via la commande Active Drive, commandes vocales simplifiées, phares intelligents Matrix LED à feux de route anti-éblouissement… 

Un effet dieselgate?

Un équipement qui place le Q3 en haut du panier du segment mais, évidemment, il ne faudra pas oublier la politique d'Audi en matière d'options… Au lancement, la marque aux anneaux propose 3 moteurs essence de 150, 190 et 230 ch, et un TDI de 150 ch. La transmission Quattro est disponible sur le TDI 150, et en série avec les TFSI 190 et 230.

Et outre le TDI 150 est livré avec boîte manuelle, tous les autres reçoivent d'office une boîte auto double-embrayage 7 rapports. Lors de nos essais, nous avons à nouveau constaté que le dieselgate a laissé des traces. Jadis d'une étonnante énergie à tous régimes, les moteurs se sont assagis. Disons même qu'avant 2.000 tours, il ne se passe pas grand-chose, à part dans le cas du TFSI 230 ch. Par contre, ils sont réellement peu gourmands, avec une moyenne relevée de 6,5 l/100 km pour le TFSI 150, et moins de 6 litres pour le TDI.

Enfin, côté comportement le nouvel Audi Q3 est plus engageant que le précédent, il sait se fâcher sur une route de montagne, mais reste plutôt une familiale tranquille et confortable. De quoi donner de la joie à un bon père de famille, et pas de quoi ennuyer à mourir un conducteur enthousiaste. Voici donc un renouvellement exécuté avec les honneurs.

L'Audi Q3 35 TFSI en quelques chiffres

Moteur: 4 cyl. turbo, essence, 1.498 cm3, 150ch - 250Nm.

Transmission: aux roues avant

Boîte: manuelle 6 rapports

L/l/h (mm): 4.485/1.849/1.585

Poids à vide (kg): N.C.

Volume du coffre (l): 530 – 1.525

Réservoir (l): N.C.

0 à 100 km/h (sec.): 9,2

Vitesse maxi (km/h): 207

Conso moyenne (l/100 km): 6,5 (relevée)

CO2 (g/km): N.C

Prix (€): 32.500

Les plus

Evolution du design intérieur et extérieur

Confort premium

Technologie à la pointe

Comportement en progrès

Les moins

Moteurs creux sous 2.000 tours

Retour de plastiques durs

Politique d'options

Lire aussi :