Black Friday : d'où vient cette journée noire ?

J-1 avant le Black Friday. Le jour le plus noir de l’année, où bons plans, promotions, et offres exceptionnelles vont faire leur apparition. Mais au fait, d’où vient cette journée, qui arrive au lendemain de Thanksgiving ?

Par Anissa Hezzaz. Photos : Pexels. |

Depuis quelques années, le phénomène " Black Friday " ne cesse de prendre de l’ampleur partout en Europe. Venue tout droit des États-Unis, cette journée est un véritable jour de fête pour tous ceux qui souhaiteraient  faire du shopping sans pour autant faire chauffer leur carte de crédit (quoique !). En effet, désormais on attend ce week-end de promotions avec plus d’impatience encore que les soldes d’hiver et d’été.  Il s’agit d’une véritable période charnière, tant pour les commerçants que pour les consommateurs.

Le terme  " Black Friday " est apparu pour la première fois en 1960. Il désigne le vendredi qui suit Thanksgiving, soit une journée pendant laquelle les Américains se ruent dans les magasins pour faire leurs achats de Noël. C’est d’ailleurs cette image précise que l’on se fait du Black Friday : une hystérie consumérisme poussée à l’extrême où les foules sont prêtes à tout pour décrocher les meilleures offres.  D’où le terme de vendredi noir. Mais l’origine de cette expression remonte à bien plus longtemps…

Une histoire d'encre...

Plusieurs explications semblent avoir donné lieu à ce phénomène. Le terme fut utilisé pour la première en 1869, lorsque deux investisseurs, Jay Gould et James Fisk, augmentèrent le prix de l’or. S’en suivit un énorme krach boursier avec des conséquences désastreuses sur l’économie américaine.

Plus tard, l’expression de Black Friday fut employée par les commerçants pour exprimer la " sortie du rouge " : les commerçants profitaient de ce jour pour vider leurs stocks et, cela leur permettrait d’avoir un chiffre d’affaire enfin rentable. Le reste de l’année, ils étaient souvent en déficit.  Aussi, ils écrivaient leurs chiffres à l’encre rouge, excepté ce vendredi après Thanksgiving, qui était écrit en noir, pour souligner les ventes exceptionnelles, signifiant qu’ils étaient enfin rentables.

Aujourd’hui, le Black Friday s’est popularisé au-delà des frontières américaines. Il ne se limite plus seulement au vendredi puisque tout le week-end qui suit Thanksgiving lui est consacré. Le lundi qui suit a même désormais un nom spécifique : celui du cybermonday.  Un jour qui pour certains magasins a même dépassé le Black Friday en termes de vente. Bref, autant de termes qui font partie des stratégies marketing gagnantes des grandes entreprises et qui sont pour nous, des journées de shopping presque incontournables.

 

 

 

Lire aussi :