Cinq livres à lire pour être plus optimiste

En ces temps difficiles, nombreux sont ceux qui sont découragés et pessimistes. Plus qu’un passe-temps, la lecture pourrait être une arme pour tromper l’ennui en s’élevant vers plus d’optimisme. Vous cherchez un antidépresseur naturel, à trouver dans vos armoires, dans les grandes librairies ou dans des magasins de seconde main à prix réduit ? Voici cinq lectures qui vous transporteront et donneront un coup de boost à votre moral.

PAR EUGENIE MARICHAL. CREDIT PHOTO : EUGENIE MARICHAL |

“Maktub”, de Paulo Coelho 

Paulo Coelho est bien connu pour ses histoires philosophiques qui font voyager le lecteur dans son esprit et dans des lieux magnifiques.  

Ici, avec Maktub, le lecteur pourra s'arrêter quand bon lui semble et lire quelques passages par-ci par-là, pour savourer le plus longtemps possible ce livre plein de philosophie.  

On nous parle d’un voyageur qui s’arrête en chemin et songe à sa vie, à ce qui lui est arrivé, à ses apprentissages et à ce qu'il a vécu tout au long de son parcours. Via une centaine de belles histoires courtes, il nous fait voir la vie sous un autre angle, tout en essayant de comprendre par lui-même le propre sens de sa vie. Tantôt spirituelles, tantôt philosophiques ou même parfois scientifiques, ces nouvelles nous font voyager dans son subconscient et on picore avec allégresse quelques enseignements qu’il a lui-même appris dans sa vie. 

Certains passages vous parleront plus que d’autres, vous donnant un autre angle sur vos petits ou grands problèmes du quotidien et de la vie. C’est un peu comme une sorte de méditation, chacun le ressentira différemment et aura loisir de travailler ses pensées. Ce livre donne l’espoir de les rendre plus positives et bienveillantes. 

Extrait : “Aujourd'hui, quelque part, un trésor vous attend. Ce peut être un petit sourire, ce peut être une grande conquête, peu importe. La vie est faite de petits et de grands miracles. Rien n'est ennuyeux, car tout change constamment. L'ennui n'est pas dans le monde, mais dans la manière dont nous voyons le monde.” 

 

 

“Quand nos souvenirs viendront danser”, de Virginie Grimaldi 

Cette histoire raconte la vie de 6 octogénaires vivant depuis soixante ans à l’impasse des Colibris. Via la voix de Marceline, on en apprend plus sur leurs amours, leurs amitiés passées et leurs souvenirs. Ces voisins maintenant séparés par de grandes haies doivent refaire équipe, après cinquante ans de silence, face au maire qui décide de raser leur impasse, de raser leurs souvenirs. 

Ce récit, comme tous ceux de Virginie Grimaldi, est à la fois doux, sincère et poignant. C’est une brise légère qui s’imprègne en nous et nous marque profondément. Fait pour tous types d’âges et de lecteurs, il vous emportera vers une réflexion tout en douceur sur les moments présents qui deviennent par la suite des souvenirs. 

Extrait : " - La vie aurait-elle la même valeur si elle durait toujours ?" 

(…) Devenir vieux est un privilège. Par-dessus-tout, j'ai compris que la vie ne serait pas aussi précieuse si elle était éternelle. Sans ce sablier dans un coin de nos têtes, sans doute ne chercherions-nous pas à profiter de chaque instant, à nous fabriquer de bons moments, à apprécier ce que nous offre l'existence." 

 

 

“Le soleil est pour toi”, de Jandy Nelson 

L’autrice nous transporte en Californie aux côté de deux jumeaux totalement fusionnels et créatifs. Noah, dessinateur solitaire et Jude, sculpteuse passionnée et sociable, voient leur vie bouleversée par la mort de leur mère, créant un grand vide et des âmes perdues. 

Sans en dévoiler trop, on peut dire que cette histoire est magnifique et bouleversante comme jamais. Elle a une singularité telle qui fait qu’on n’arrive plus à en décrocher. On virevolte dans les pensées du garçon à ses treize ans pour passer à sa sœur à ses seize ans, et on essaie de comprendre pourquoi tout est brisé en eux et chez eux. L’écriture et les personnages sont intéressants et profonds, nous amenant vers des réflexions et des prises de consciences sur la vie. Le tout est enrobé de toutes formes d’art, expliquées avec justesse, pour nous permettre de ressentir les émotions que cela peut souvent nous transmettre. Un livre fait pour les grands créatifs à l'âme tendre.

Extrait : "Maman disait que regarder une œuvre d'art, c'est moitié voir, moitié rêver." 

 

 

 

“Songe à la douceur” de Clémentine Beauvais 

Si vous aimez les histoires d’amour écrites tout en douceur et en poésie, voici un livre qui devrait vous plaire : “Songe à la douceur”. Clémentine nous conte dans ce roman l’aventure amoureuse de deux jeunes, elle a 14 ans et est idéaliste, il en a 17 et est pessimiste et plein d’ennui. Après un drame et une dizaine d’années écoulées, ils se retrouvent par hasard dans les rues de Paris. Ils ont bien changé, mais un amour puissant revient les secouer. 

C’est un livre des plus magiques. Pour couronner le tout, l’histoire est écrite en vers et nous offre un rêve, une poésie tendre et douce. Évidemment, on ne peut lâcher le livre avant de l’avoir fini. C’est une œuvre innovante, originale, rafraichissante, et qui a déjà marqué l’esprit de milliers de lecteurs.  

Extrait : “Elle emmagasine tous ces petits produits de lui dans la grande arrière-boutique de ses rêves dont elle est l'unique vendeuse.” 

 

 

“Le château de verre” de Jeanette Walls 

On oublie la poésie pour repasser au monde réel. L’autrice nous raconte sa vie, de son enfance à aujourd’hui, une enfance des plus non-conformistes. Journaliste reconnue aujourd’hui à New York, personne n’aurait cru qu’avant la gloire elle avait connu la misère, élevée par des gens excentriques et fantaisistes. Une mère folle et artiste et un père marginal et alcoolique élèvent Jeannette et ses frères et sœurs, déménageant au grès des vents, vivant dans la pauvreté, la violence et même parfois la famine. Mais le plus fou, c’est l’idée farfelue et magique dont son père parle depuis toujours, et qui berce leur enfance : un jour, il construira un château de verre dans le désert. 

Ce livre ballote nos sentiments du rire aux larmes, de la peur à la stupéfaction. Tout est simplement fascinant et cela nous fait revoir la vie sous un autre angle. Cette histoire ne peut nous quitter, elle est pleine de sens, magique et horrifique, et surtout, elle est vraie. C’est juste l’histoire d’une femme qui a réussi dans la vie, qui a su se relever coute que coute pour trouver son bonheur. Si vous n’avez pas le temps, un film du même nom existe et retranscrit avec merveille l’autobiographie de Jeannette Walls. 

Extrait : “Les riches des grandes villes vivent dans de luxueux appartements mais leur air est tellement pollué qu’ils n’arrivent pas à voir les étoiles... Il faudrait être fou pour vouloir échanger notre place avec la leur”.