La machine à coudre, nouvel objet tendance ?

Préparer une canette, surpiquer, cranter, épingler, etc. Autant de mots, qui nous étaient presque inconnus et qui depuis le début du confinement font désormais partie de notre langage courant. Car la couture n’est plus seulement le hobby de nos grand-mères, c’est devenu la nouvelle activité de tous les Belges. La star du moment est donc naturellement désormais la machine à coudre. 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Volha Flaxeco / Mojor Zhu on Unsplash. |

Depuis un peu plus d’un mois, vous avez sans doute pu constater qu’autour de vous, beaucoup de vos contacts s’étaient soudainement mis à la couture. Au vu de la pénurie de masques, ces nouveaux couturiers en herbe se sont en effet donné pour mission de confectionner des masques de protection en tissu pour subvenir au besoin du personnel soignant, ou simplement pour s’assurer une bonne protection au moment du déconfinement. 

Si la couture est l’une des activités principales des Belges confinés, la machine à coudre est évidemment  devenue l’un des objets les plus plébiscités de ce confinement, au point de voir les ventes de machine à coudre exploser. Vous avez peut-être même vous-même été confronté à l’épineux problème de rupture de stock de ces dernières semaines au moment de passer commande.  

A Bruxelles, un commerçant spécialisé dans les petites machines et accessoires de couture, situé dans le centre d’Ixelles a lui aussi constaté l’engouement autour de la machine à coudre, au point de désormais crouler sous la demande des particuliers. Il enchaîne donc les réparations de machine et a été lui-même surpris par la demande en élastique nécessaire pour la confection des masques : «Sans exagérer, j’avais 40 ou 50 coups de fil par jour rien que pour me demander des élastiques. C’est un article qu’on ne vend jamais en général, peut-être 10 mètres par an. Et là j’aurais pu en vendre des kilomètres et des kilomètres...».

La couture, thérapie du bonheur

Une bonne nouvelle donc pour les petits commerçants qui dans cette crise sanitaire voit leur secteur exploser, mais la couture sera-t-elle encore autant à la mode après le confinement ? Depuis de nombreuses années, la tendance est à un mode de vie plus « slow », où l’on opte pour un retour au naturel et aux choses simples. Le confinement nous aura confortés dans cette envie de retour à plus de simplicité et à l’essentiel. De plus, en ressortant sa machine à coudre, on s’est rendu compte qu’on pouvait faire énormément de choses de nos propres mains : des rideaux, des coussins, des vêtements, etc. Sous nos doigts, quelques bouts de tissus et du fil, nous pouvons créer et transformer de vieux chiffons en pièces design. Et quoi de plus satisfaisant que de créer par soi-même ? 

Aussi, force est de constater que la couture, au même titre que le yoga ou la méditation a le pouvoir de nous détendre. En se concentrant sur une seule chose et une tâche en particulier, on fait le vide et on arrive enfin à décrocher de son quotidien.  Pour certaines personnes, faire des choses manuelles apaise et grâce au confinement, ils se sont rendu compte que ça leur faisait du bien. Alors, peut-être que dans un futur proche, on verra des gens coudre partout dans la rue, dans les transports en commun, dans les parcs, et que l’aiguille et le fil auront remplacé nos téléphones, qui sait ?  

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :