Le "fasting", ou jeûne alternatif, le nouveau régime qui cartonne

Exit le calcul de calories et les programmes alambiqués, exit les régimes en sachets, aujourd'hui les vertus du jeûne permettent de perdre du poids sans carences ni calculs compliqués.

Par IVL. Photos D.R. |

Perdre du poids, voilà un défi majeur de notre époque. Des régimes sans sel, sans sucre, sans féculents aux régimes en mode soupe ou sachets, de nombreuses formules promettent un amaigrissement rapide sans privation et sans risque de reprise de poids… Force est de constater que la tendance est aux régimes les plus naturels possibles, comme le paléo qui est en plein boom et qui, par essence, exclut toute nourriture transformée, ce qui est la base, pour éviter les excès de sel, de sucre ou d’additifs chimiques.

 

 

Et la nouvelle tendance est au fasting ! C'est quoi ? C'est LE régime qui monte... Il part d’un principe assez simple. En laissant à votre organisme plus de 16h de jeûne par jour vous mettez au repos votre système digestif et permettez à votre corps de mieux éliminer et exploiter tout ce qu’il ingurgite. Certes, cela vous prive d’un repas par jour, ce qui en soi permet déjà une réduction calorique importante, mais les effets à moyen terme semblent positifs à entendre les adeptes :

- amaigrissement notable

- sommeil amélioré

- meilleure énergie au long de la journée

- baisse de la tension artérielle…

 

En pratique, 16h de jeûne, cela signifie qu’il vous faudra supprimer le repas du soir (idéalement) ou celui du matin… Dans les deux cas, des réticences se font entendre : sauter un repas est rarement conseillé par les médecins, et pourtant, si les deux repas (voire le repas unique) que vous choisirez de conserver est suffisamment équilibré et varié, il ne semble y avoir aucune contre-indication médicale majeure à pratiquer le jeûne alternatif pour un adulte en bonne santé.

 

Le scénario type est le suivant :

- un petit déjeuner solide

- un lunch équilibré

- à partir de 14h, plus rien de solide, voire même un jeûne absolu pour les plus courageux.

 

D’autres préconisent de ne quasi rien manger un jour sur deux, plusieurs formules existent. Résultat ? Les kilos s’envolent et le système digestif, souvent aussi décrit comme notre second cerveau, prend un autre rythme.

Au delà de la perte de poids, les vertus du jeûne sont multiples. 

Reste à gérer la phase de stabilisation et l’après-régime, période clé souvent décevante pour les adeptes des régimes qui reprennent du poids aussi vite qu’il l’ont perdu. Il est important de réintroduire trois repas par jour de manière progressive et de garder un à deux jours par semaine de jeûne alternatif pour garantir les résultats, et de manière générale, tenter de garder un repas par jour le plus léger possible semble être une manière raisonnable de gérer le long terme.

 

Reste que ce régime, comme souvent, n’est efficace que s’il est pratiqué avec rigueur et que l’on est bien conscient du fait qu’il est davantage question de trouver une nouvelle routine alimentaire que de se faire une cure d’austérité pour retomber aussi vite dans les excès passés…