Le « Gujeolpan », l’accessoire coréen qui va nous aider à manger plus sainement

Parmi toutes vos bonnes résolutions de rentrée, « manger sainement » arrive en première place ? Mais comment faire pour s’y tenir, surtout quand on est amené à se rendre plus souvent au bureau qu’avant ? Et si le « Gujeolpan » devenait notre nouvelle lunch box  ? 

Par Anissa Hezzaz. Photos : Jakub Kapusnah on Unsplash. |

Pour être en bonne santé, il faudrait consommer au minimum 300 grammes de légumes par jour. Plusieurs études ont cependant montré que la plupart des Belges n’en mangeaient que la moitié et seuls 5 % de la population en mangerait suffisamment. Une mauvaise habitude d’autant plus accentuée au lendemain de la pandémie. Pour cette nouvelle année scolaire, vous vous êtes juré de manger plus de fruits et légumes qu’avant et de mieux contrôler ce que vous mettrez dans votre assiette ? Seulement voilà, dans un quotidien effréné où les journées s’enchainent à une vitesse folle, vous savez pertinent que vous ne saurez pas vous y tenir, par manque de temps ou simplement par mange d’inspiration.  Pour vous aider à atteindre votre objectif on a peut-être trouvé la solution pour vous : remplacer votre lunch box habituel par un Gujeolpan, un accessoire coréen un peu particulier. 

Le Gujeolpan, késako ? Ce nom imprononçable se compose en fait de trois mots coréens, « gu » qui veut dire « neuf », « jeol »  pour « rayons »et enfin  « pan » pour « assiette . Il s’agit donc en réalité d’un accessoire coréen contenant neuf compartiments dans lequel il est possible de déposer huit ingrédients finement découpés, cuits et assaisonnés, ainsi que des galettes de blé dans le compartiment du milieu.  En français, on pourrait le traduire comme étant « le plateau des 9 délices ». Le plat, qui peut être en bois ou en plastique,  rappelle généralement le dessin d’une fleur grâce à sa forme octogonale. 

 

 

Une cuisine saine et photogénique

Traditionnellement, le Gujeolpan était donc un accessoire, mais il est vite devenu un plat typique de la gastronomie coréenne. Les Coréens remplissent chaque compartiment selon un code de couleur bien particulier : du bleu, du vert, du blanc, du rouge, du noir et enfin du jaune, qui symbolisent chacune les couleurs de la nature, ainsi que les différents éléments nécessaires à notre équilibre alimentaire. Les différents compartiments contiennent généralement différentes sortes de légumes, mais aussi de la viande et des féculents, généralement découpées en fines lamelles.  Autant d’ingrédients qui constitueraient donc la base d’une bonne alimentation. 

Ce qui fait surtout la particularité du Gujeolpan, c’est son esthétique alléchante. Un peu comme le bibimbap, le Gujeolpan est servi de manière à afficher une apparence colorée et qui donne envie. Rien qu’en le regardant, le plat fait danser les papilles par sa variété de couleurs et de textures.  Et comme on le sait, le dressage d’un plat et la façon dont il est présenté sont aussi importants que le goût.  Dès lors, manger des légumes devient un jeu d’enfant et la beauté du plat nous donne envie de nous ruer dessus. Alors pour manger plus varié, pourquoi ne pas troquer sa vieille boîte à tartine contre ce type d’accessoire ? 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.