Masque et maquillage: pleins feux sur les yeux

Alors que le masque nous limite dans nos choix en matière de make-up, il est grand temps de maîtriser le regard de biche. Le regard ultra-intense, c’est possible avec quelques bons gestes.

Voici les 5 étapes pour réaliser un œil parfait.

photo ouverture: Giorgio Armani, Photos D.R. |

Avant toute chose, prenez le temps de devenir une pro de l'oeil de biche. Si vous n’êtes pas familière du maquillage au pinceau, ne tentez pas l’œil charbonneux dix minutes avant de sortir de chez vous. Vous allez vous rater et ne plus jamais oser y revenir… Comme tous les gestes précis, c’est une affaire de patience : profitez du télétravail ou d’une soirée confinée pour prendre le temps de maîtriser la technique, osez rajouter la matière progressivement et démaquillez-vous, remaquillez-vous jusqu’à ce que vous soyez convaincue du résultat.

 

Préalable: Cadrez le travail

Lors de vos essais, vous serez parfois amenée à tout effacer pour tout recommencer, mais assez vite, vous aurez la main et seules quelques petites retouches seront nécessaires. À cet effet, prévoyez un bon démaquillant pour les yeux (de préférence un formule bi-phase, la plus efficace sans frotter) et trempez-y un coton-tige que vous utiliserez comme un stylo correcteur pour aller reprendre les petits dérapages, retirer les traces de mascara trop chargé ou rétablir une symétrie entre l'oeil gauche et l'oeil droit.

Notre sélection : le démaquillant à utiliser comme pinceau correcteur sur un coton-tige : STENDHAL, recette merveilleuse démaquillant yeux, 29,90€. (en exclusivité chez Planet Parfum)
 

Étape 1: la base de teint

Sur un contour de l’œil parfaitement hydraté, on applique une base, un illuminateur, idéalement au pinceau, sur tout le contour de l’œil pour l’illuminer et faire office de base de maquillage. On dépose quelques touches depuis le coin de l’œil (souvent, il y a un point gris au coin interne de l’œil) et en rond vers l’extérieur, puis on l’étire bien, avec un pinceau ou en lissant avec la pulpe du doigt, vers l’extérieur,  jusqu’à parvenir à faire fondre la couleur sur la peau.

Notre sélection : le pinceau, le plus pratique : ANNAYAKE, Pinceau Crème Correcteur, 31,90€ (en exclusivité chez Planet Parfum)

 

Étape 2: Une ombre douce en toile de fond

Un smokey eye est le plus souvent une variation autour du noir qui peut aussi être kaki, mauve ou bleu nuit, choisissez votre couleur. En journée, misez sur des beiges tendres ou des nude. A partir de là, on commence par une couche de couleur estompée et posée en aplat sur toute la paupière mobile, au pinceau. On couvre sans charger, on l’estompe au pinceau par un mouvement tournant, on peut ensuite rajouter de la matière pour un effet plus intense, mais on y va progressivement.

Notre sélection : le bon outil, le pinceau rond estompeur : APRIL, pinceau estompeur, 9,90€ (en exclusivité chez Planet Parfum)

 

Étape 3: Le cerclage

Avec un crayon gras, bien taillé, longez d’un trait les cils supérieurs et inférieurs. On encercle l’œil de pigments, en forçant un peu le trait vers l’extérieur de l’œil pour l’allonger. Ensuite, avec un pinceau dense, on estompe ce trait pour lui donner un léger effet fumé. Si vous aimez le crayon, choisissez un crayon Khôl, qui est gras et donc plus facile à travailler. Un fois rodées, les plus agiles utilisent une ombre à paupières foncée et un pinceau fin.

Notre sélection : Parce qu’il est disponible en 10 coloris et pourvu d’un petit estompeur pratique : DIOR, Diorshow stylo Eyeliner 24h, 27,90€

 

Étape 4: Le mascara en touche finale

Le geste ultime pour un œil sublime, c’est le mascara ! On n’hésite pas à l’appliquer généreusement, mais sans surcharger. On pose la brosse au ras des cils et on étire le long du cil en tournant la brosse, on peut faire un, deux ou trois passages en fonction de l’effet recherché. Enfin, on repasse sur les pointes et les cils vers l’extérieur de l’œil avec la pointe de la brosse pour bien charger l’extrémité des cils : c’est un truc de pro utilisé lors des défilés pour un effet œil de chat.

Notre sélection : une brosse ultra-allongante et un noir intense : LANCÔME, Lash Idole Mascara, mascara noir, 31,90€
 

Étape 5 : le sourcil dompté

Souvent négligé, le sourcil est pourtant devenu essentiel pour ponctuer le maquillage, il encadre le regard et renforce le côté soigné. On veille donc à ce qu’il soit bien épilé et on le travaille avec un mascara spécifique. La routine de base consiste à brosser le sourcil, d’abord vers le haut dans la partie interne du regard, puis on lisse le poil vers l’extérieur jusqu’à la pointe, à la brosse. On travaille avec la couleur exacte de ses sourcils, voire une teinte plus foncée pour intensifier l’effet.

Notre sélection : Le plus facile à appliquer et ses 11 teintes spécifiques : ANASTASIA BERVERLY HILLS, Dipbrow Gel, gel sourcils, 26,50€