Quatre nouveaux concepts de street-food à Bruxelles

À l'heure du coronavirus, impossible de se rendre dans un restaurant. La solution tient en deux mots : street food. La street-food nous permet d'emporter chez soi un petit bout de nourriture asiatique, américaine ou mieux encore, les mets d'un chef étoilé. Voici quatre nouveaux street food installés dans la capitale. 

Par Audrey Morard. Credit photo : Unsplash/Paula Vermeulen |

La street food s'est fait une place de choix dans l'univers de la gastronomie. Les food trucks et autres stands ambulants ont investi les rues pour toujours plus nous régaler. Quatre nouveaux concepts se sont implantés à Bruxelles pour le plus grand plaisir de nos papilles. Nous vous les présentons. 

Pour des saveurs syriennes : Mine Madeh 

Derrière Mine Madeh, il y a un chef cuisinier bien connu des férus de cuisine syrienne à Bruxelles : Georges Baghdi Sar. Avant Mine Madeh, l'homme a ouvert deux autres restaurants dans la capitale consacrés à la cuisine syrienne, My Tannour et C’Chicounou. Deux établissements qui cartonnent. Tout laisse à penser que ce sera aussi le cas pour Mine Madeh. Situé Place Jourdan, à Etterbeek, le lieu propose à ses clients des madehs, des savoureux pains faits maison farcis avec de la viande hachée d'agneau et de boeuf. Le Madeh se décline de trois façons : le Madeh classique, avec des oignons, des poivrons, des tomates et de la sauce tomate, le Madeh Maldoum avec des aubergines, des pommes de terre, mais aussi le Madeh Halloumi avec, comme son nom l'indique, de l'halloumi en plus des autres ingrédients. En accompagnement, vous pouvez choisir du humus ou du yaourt au concombre. 

En pratique ? Mine Madeh, Chaussée de Wavre 390,1040 Etterbeek. À commander sur la plateforme UberEats ou directement sur place. 

 

Pour des saveurs gastronomiques : La streetfood box de Kevin Lejeune 

Qui a dit que les chefs étoilés n'avaient pas le droit de se lancer aussi dans la street food ? Sûrement pas Kévin Lejeune. Le chef, à la tête de La Canne en ville, lance un concept aussi simple que bon : des boxes avec des ingrédients prêts à être assemblés. Il n'y a plus qu'à finir de les cuire à la maison pour déguster le tout bien chaud, et à l’heure que l’on souhaite. Une petite fiche technique reprend même les quelques étapes de la recette. Dans ces menus, tout est calculé pour deux personnes, il n’y aura donc rien à ajouter et en plus, c'est zéro déchet ! Pour les différentes propositions, on retrouve : la boxe hamburger Black Angus, avec une viande maturée de qualité, la boxe hot dog choucroute et ses sauces, la boxe pita, salade et chou, la boxe burrito au bœuf et toutes ses garnitures.

En pratique ? Les « Streetfood Boxes by Kevin Lejeune » sont disponibles au prix de 18€ chacune. À venir chercher au 22 Rue de la Réforme, 1050 Ixelles du mercredi au samedi entre 16h00 et 18h30.

 

Pour des saveurs américaines : Rambo 

Chez Rambo, on propose des burgers à l'américaine, smashé façon Los Angeles. Smashé, qu'est-ce que cela veut dire exactement ? Sur la plancha, une boulette de viande Black Angus est applatie pour créer une croûte juteuse qui sent divinement bon. Peut-être allez-vous craquer pour le classique avec son fromage américain fondu, ses oignons, ses cornichons, sa moutarde et son ketchup ? Le Special, quant à lui, est dans la même veine que le Classique, à la différence près qu'il contient de la laitue, et une sauce spéciale. Le dernier s'appelle le No Meat, destiné aux personnes végétariennes et celles qui ne le sont pas, préparé avec une alternative à la viande de la marque Beyond Meat et toujours la sauce spéciale. Rambo a ouvert ses portes il y a quelques jours, mais il faudra désormais compter sur cet établissement dans le monde du burger bruxellois.

En pratique ? Rambo, Rue Washington 7, 1050 Ixelles. À commander sur place. 

 

 

 

Pour des saveurs asiatiques : Pitaya 

Pitaya est une chaîne de restaurant consacrée à la cuisine asiatique. Au menu, on retrouve les incontournables pad-thaï aux scampis, au boeuf ou encore au tofu, un délicieux poulet à l'ananas ou encore un bo bun, un autre plat thaïlandais avec ses carottes, sa salade, ses pousses de soja ou encore ses cacahuètes. Le premier restaurant Pitaya a ouvert ses portes en décembre dernier, tout près de l'avenue Louise. Il n'y a pas que les Bruxellois qui peuvent profiter de leurs mets asiatiques. Un établissement a aussi vu le jour à Liège au shopping de Belle-Ile. 

En pratique ? Pitaya, Rue Jourdan 7, 1060 Bruxelles. À commander sur place, via UberEats ou via le site internet www.pitaya.be

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.