Que faites-vous ce week-end Astrid Whettnall ?

À l’affiche de Tout contre elle ce vendredi soir sur arte, l’actrice enchaîne les tournages à un rythme effréné. Alors, en fin de semaine, elle se pose (un peu !) et passe du temps avec ses proches.

PAR SIGRID DESCAMPS. PHOTOS : CAROLE BELLAICHE ET D.R. |

Table ouverte

Après une semaine de travail, le vendredi marque pour moi l’heure du retour à la maison, le moment de décompresser avec ma famille et mes amis. Généralement, on se retrouve tous chez nous, autour de la table. C’est sans chichis : table ouverte et auberge espagnole. L’idée, c’est de passer un bon moment ensemble.

Tournages en préparation

 

J’ai trois tournages qui vont s’enchaîner : Sans soleil de Banu Akseki, avec Asia Argento, Villa Caprice de Bernard Stora avec Niels Arestrup, et la saison 3 de Baron noir. Comme j’aurai peu de répit entre chacun, je bosse dessus à fond maintenant. Il est fort probable que ce samedi matin, vous me croisiez dans un café en train de travailler. J’adore l’ambiance des cafés, je m’y installe tôt le matin, je commande un café et je lis les scénarios, j’étudie mes textes.

Parmi mes points de chute favoris, il y a le Bar du Matin à Saint-Gilles et La Mort subite dans le centre. Ce sera peut-être celui-là : j’y mangerai une tartine au fromage blanc le midi avant d’aller à un rendez-vous. L’après-midi, je vois en effet l’équipe technique d’un des films pour discuter des costumes, du maquillage et de la coiffure.

Ce sont des éléments essentiels dans la construction d’un rôle. J’y accorde beaucoup d’importance. Ce qui peut étonner quand on me connaît car, dans la vie, je ne suis pas très branchée mode et shopping (rires). J’aime la mode, j’adore discuter avec des stylistes, porter des tenues griffées de créateurs lors d’événements, mais au quotidien, j’aime ce qui est pratique, les pièces basiques, je suis très “jean, pull et baskets”. Je suis une adepte des magasins de seconde main. Bruxelles en regorge, ce qui m’arrange (sourires). Et quand je suis dans une ville étrangère, j’adore aller fouiller dans les magasins vintage, on trouve parfois des pépites.

Sériemaniaque

Le soir, on ira sans doute au restaurant. J’ai découvert récemment Le Pesage sur le site de l’ancien hippodrome de Boitsfort, tenu par une mère et son fils, de la cuisine simple mais excellente, comme j’aime.

Sinon, ce sera soirée télé : je suis une dingue de séries. Ça me sauve parfois quand je me retrouve longtemps loin de chez moi à cause d’un tournage. Là, je viens de terminer The Affair et je vais commencer Afterlife avec Ricky Gervais, dont je suis une fan absolue !

Marchons, marchons

Le dimanche, c’est jour de marche ! S’il y en a une pour le climat, c’est là que vous nous retrouverez. C’est important. Je suis admirative devant cette mobilisation, tous ces jeunes qui se bougent, s’expriment, qui ne lâchent rien, qui nous réveillent... Et s’il n’y a pas de manifestation ce dimanche, on partira dans le Sud du pays, du côté de Bastogne. Chaque dimanche est dédié à de longues promenades et nos Ardennes offrent des itinéraires de balades magnifiques.

De retour à la maison, place à la lecture. J’ai dévoré Le Champ de bataille de Jérôme Colin, sur l’adolescence et l’exclusion scolaire, et là, je suis plongée dans La Cité des femmes de Stefan Liberski, j’adore ! Le soir enfin, on ira manger un bout en famille au MaRu, un restaurant coréen sur la chaussée de Waterloo.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :