Qu'est-ce que le friluftsliv, ce concept scandinave qui nous reconnecte à la nature ?

En ces temps confinés et covidés, se reconnecter à la nature et à une vie en plein air est l'une des meilleures options pour échapper à la morosité du quotidien. En Norvège, on appelle cela le friluftsliv.

Par Audrey Morard. Credit photo : Unsplash/Ib Wira Dyamika |

Avec les restrictions liées à la crise sanitaire, se rendre à l'étranger est quasiment mission impossible, sauf en cas d'urgence. Heureusement, il y a la possibilité de visiter les quatre coins de la Belgique, des plus connus aux plus insolites. Beaucoup de personnes se tournent vers les balades en fôret pour occuper leur week-end pendant le confinement. Les bienfaits des promenades dans les bois sont nombreux, on aurait tort de s'en priver. En Norvège, se reconnecter à la vie en plein air est un véritable art de vivre. Mieux, il s'agirait de la recette du bonheur. 

Cette reconnexion à la nature porte un nom, le friluftsliv. On ne sait pas comment le prononcer, mais on connaît au moins sa signification. En norvégien, le friluftsliv signifie littéralement "la vie en plein air". Ce concept trouve ses racines auprès du dramaturge Henrik Ibsen. L'homme aurait été sous le charme de la beauté de la nature norvégienne, au point d'inventer le terme friluftsliv dans l'un de ses poèmes écrit en 1859. 

 

Randonnée, fôret et bien plus encore

En solo, en famille, en duo, les Norvégiens sont de vrais adeptes des sorties en plein air, peu importe le temps et la saison. Vivre pleinement le friluftsliv, c'est se rendre à la mer, faire une balade en fôret ou pratiquer une randonnée l'été. Tous les moyens sont bons pour sortir de chez soi. Pour l'anecdote, des garderies en plein air ont été construites dans le pays pour initier les enfants au friluftsliv dès leur plus jeune âge. Dans la même idée, il existe des « bibliothèques » subventionnées par l’État, où il est possible d'emprunter du matériel de plein air.

Pas besoin de se déplacer jusqu'à Oslo ou d'autres villes du pays scandinave pour pratiquer cette art de vivre. Il vous suffit de vous rendre dans un bois, une fôret près de chez vous pour vous ressourcer auprès des éléments naturels, prendre l'air et juste respirer. Après presque un an de vie confinée, le friluftsliv est plus que jamais d'actualité. Il nous permet de nous vider la tête en prenant le temps de marcher dans les bois et fôrets pendant une heure, deux heures ou toute une après-midi pour celles et ceux qui voudraient faire durer le plaisir. 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.