Comment réagir face à l’abondance de guêpes présentes cet été ?

Cet été, elles sont partout ! Impossible de mettre le nez dehors sans qu’une guêpe ne fasse un bout de chemin à nos côtés. Une vrie plaie pour les plus méfiants et une crainte permanente pour les allergiques… Mais pas de panique, si vous adoptez le comportement adéquat en leur présence, elles deviendront presque vos copines !

Par Elisa Dell'Aiera. Photo by Nicolas DC on Unsplash |

Ahhh les guêpes ! Ces petits insectes volants lignés jaunes et noirs qui hantent nos repas... Bien qu’embêtantes lorsqu’elles sont attirées par l’odeur de la viande ou du sucre, les guêpes sont pourtant indispensables à notre écosystème. Elles ne bénéficient malheureusement pas de la même protection que nos amies les abeilles, pourtant elles sont tout aussi utiles ! Carnivores, elles mangent un tas de pucerons, de limaces et autres bébêtes en tout genre dans nos jardins, assurant la paix dans nos potagers. Mais vous l’aurez remarqué, cette année, elles sont particulièrement nombreuses ! À quoi est dû ce phénomène ? Et comment doit-on se comporter face à elles ? Jocelyne Collard, présidente de l’asbl URRW - Union Royale de Ruchers Wallons, nous donne quelques éléments de réponse. 

Pourquoi sont-elles si nombreuses cette année ?

Alors que vous êtes en plein repas à l’extérieur ou simplement les doigts de pieds en éventail devant votre piscine en train de siroter une limonade, il ne se passe pas une minute sans qu'une guêpe ne vienne perturber votre petit moment de tranquillité. Que faire ? De prime abord, nous avons tendance à faire de grands gestes pour les chasser. Mauvaise idée ! Une guêpe ne pique pas pour le plaisir mais si vous vous agitez près d’elle, elle se sentira en danger. « Il faut les laisser faire et ne pas bouger. Ne pas laisser trainer de la nourriture ou des boissons sucrées à l’extérieur non plus. Tout compte fait; on ne sait pas faire grand-chose… », ajoute Jocelyne. C’est donc bien à nous de nous adapter à elles et non l’inverse si on veut avoir la paix !

Ceci dit, il existe des astuces pour éloigner les guêpes sans les tuer : brûler du café moulu, placer une coupole de clous de girofles, faire brûler de l’ail ou de l’oignon,… Jocelyne quant à elle, nous révèle son astuce : « Si vous gonflez un sachet en papier kraft et que vous le placez sous un parasol, les guêpes penseront qu’il s'agit d’un autre nid et ne viendront pas tout près ». Et si malgré toutes vos précautions vous vous faites quand même piquer, notre experte préconise l'huile essentielle de lavande : « Vous frottez directement sur la piqûre quelques gouttes et ça ne gratte plus, c'est magique ! ».

Pour Jocelyne, leur abondance dans les parcs et nos jardins cet été s'explique très clairement : « On a eu un hiver très doux. Les reines ont donc commencé à pondre de bonne heure. Vu qu’il ne faisait pas froid, elles sont sorties de l’hivernage très tôt et elles ont eu le temps de bien proliférer ». Elle nous met également en garde quant à nos futurs étés : « Avec les changements climatiques, on doit s’attendre à avoir de plus en plus de guêpes dans nos environs. Les saisons de reproduction étant de plus en plus longues ». Pour échapper aux guêpes, il n'existe donc malheureusement pas de solution si ce n'est tout faire pour réduire son empreinte écologique et limiter ainsi l'impact sur l'environnement, car c'est le réchauffement climatique qui dérègle la biodiversité, nous précise encore Jocelyne. 

Que faire en cas de nid sur sa propriété ?

Si elles ne vous gênent pas, laissez-les. Mais dans le cas contraire, si le nid se trouve à proximité de votre intérieur par exemple, appelez les pompiers, un apiculteur ou une société de dénichement de guêpes. Mais c’est en dernier recours… « On ne sait pas déplacer un nid sans les sacrifier. Le nid est fragile et fait à partir de leur salive, si on le décolle il se casse. Pour s'en débarrasser, il n'y a pas d'autres choix que de mettre du poison au préalable sur le nid. Elles aiment le goût, lèchent et ramènent tout à l’intérieur du nid, ce qui va toutes les tuer. Le mieux est donc de les laisser partir toutes seules », nous explique Jocelyne.

En bref, face à l’affluence de guêpes présentes dans nos jardins, la solution est simple : fichez-leur la paix et elles feront de même !

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :