Le Gongbang : se filmer en train de travailler pour stimuler sa productivité

Durant ces temps incertains de pandémie mondiale, les travailleurs comme les étudiants ont dû redoubler d’efforts pour trouver des moyens de travailler sans décrocher. Pour les y aider, une méthode un peu particulière fait beaucoup parler d'elle : le Gongbang.

PAR EUGENIE MARICHAL. CREDIT PHOTO : JULIA M CAMERON/PEXELS |

Le terme Gongbang vient de Corée du Sud et peut se traduire par “émission d’études” ou “study with me”. En quoi cela consiste ? Certains jeunes se filment pendant qu’ils étudient seul chez eux ou en bibliothèque et publient en direct leurs vidéos sur certains réseaux sociaux comme Tiktok ou YouTube, attirant la curiosité de nombreux internautes. Technique tout de même très voyeuriste, elle fonctionnerait pour certains étudiants adeptes de la pratique et le phénomène fait de plus en plus parler de lui.

Durant une heure ou plus, le GongBang consiste donc à se filmer la tête plongée dans ses bouquins sans rien faire. Et si on a dû mal à comprendre l'intérêt de ce genre de vidéo, YouTube enregistre pourtant des records de vues sur cette thématique avec des titres tous quasi identiques, comme “étudions ensemble” ou “on révise une heure ensemble”.. Dans les commentaires, des milliers de jeunes expliquent que cela les garde motivés, car ils arrivent à travailler en même temps que la personne qui se filme, leur permettant de se sentir moins seuls. Cela donnerait l’impression d’être réunis dans une salle d’étude silencieuse, dans une bibliothèque estudiantine, pour peut-être enfin gouter aux joies d’être étudiant en 2021. 

Stimuler la productivité

Devenue une vraie mode durant le confinement à cause des cours à distance et de la solitude ressentie par une grande partie de la population, ces vidéos seraient un moyen d’aider les jeunes en difficulté ou totalement démotivés. Le fait de se sentir à nouveau en groupe et de créer cette forme de présentiel qui leur manque cruellement serait une bonne idée pour contrer les conséquences négatives du coronavirus. D’autres jeunes se filment aussi sur Tiktok en train d’étudier pour, comme ils disent sur un papier présent dans la vidéo, éviter de prendre leur GSM et trainer dessus. Une sorte de motivation obligée via le regard des autres.  

D’autres étudiants ont aussi décidé de travailler en groupe mais à leur manière, et ce grâce à l’application Teams, qui permet des appels vidéo en ligne. Via des “Focus Room”, on peut désormais rejoindre des appels avec des inconnus où d’autres étudiants se filment en train de travailler. Cela permet donc de se sentir moins seul, de travailler ensemble et de créer un bruit de fond assez favorable pour l’étude. En effet, les bruits de fond de pages qui tournent, de stylos ou autre favorisent pour certains une meilleure concentration, face à l’anxiété d’être dans un silence complet. Des techniques spéciales, mais à tester si les examens approchent et que l’angoisse de la solitude se fait ressentir. 

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.