Notre guide pour un camping sauvage réussi

De nombreux Belges ont décidé de partir à l’aventure à l’intérieur même de nos frontières. On profite de cette rentrée pour partir en camping, et renouer avec la nature dont dispose notre si beau pays.

Par Elisa Dell'Aiera. Photo by Esther Tuttle on Unsplash |

Bien installé dans votre hamac, sentez l’odeur de la mousse, entendez le bruit des oiseaux et des rivières environnantes, regardez le soleil qui traverse les feuilles des arbres et sentez la brise vous traverser une fois le soleil couché. Bon, voilà qu’un moustique vient déranger votre moment de détente… Mais c’est ça le charme de la nature ! Et puis, il y a des petites astuces pour ça : quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle et le tour est joué. Si votre expédition se passe sans encombre, faire du camping, c’est l’occasion de se ressourcer et de mettre tous les tracas quotidiens de côté le temps d’un instant. Alors pour un camping sauvage réussi, suivez notre guide.

Où camper ?

Pour trouver des spots, rien de tel que de se balader dans les bois et partir à l’aventure jusqu’à tomber sur son petit coin de paradis. Mais légalement, le camping sauvage est interdit en Belgique. Par contre, vous pouvez vous rendre dans les aires de Bouviac, des zones délimitées souvent gérée par la commune, dans laquelle vous pouvez sans problème y installer votre tente pour dormir à la belle étoile le temps d’une nuit. Pour les trouver, vous pouvez aller faire un petit tour au préalable sur des plateformes prévues à cet effet, comme Welcome to my Garden, un site internet qui nous permet de savoir où camper gratuitement en Belgique.

 

Quoi prendre ?

Ne prenez que l’essentiel ! Pensez au poids de votre sac, que vous allez devoir vous trimballer le temps d’arriver à votre spot. Faites une checklist au préalable :

•    Une tente : peu importe laquelle, si vous êtes un aventurier, elle fera l’affaire. Mais vous pouvez opter pour une tente opaque, pour éviter la lumière et la chaleur du soleil au petit matin.
•    Matelas ou tapis + sac de couchage : voici l’essentiel pour passer une bonne nuit de sommeil. Adaptez l’épaisseur de votre sac de couchage en fonction de la température extérieure.
•    Un hamac : en option, mais très agréable pour faire des siestes ou se reposer confortablement.
•    Un réchaud : cette petite bombonne de gaz sera le meilleur moyen de réchauffer votre plat en toute sécurité.
•    De la nourriture : évitez les choses compliquées à cuisiner ou réchauffer. Les raviolis en boîte, les nouilles instantanées ou les repas lyophilisés sont le must en camping. À ça, vous pouvez ajouter des barres énergétiques pour les petits creux.
•    Un bidon d’eau pour la cuisine et/ou une gourde : que vous pourrez remplir ensuite si vous trouvez une source d’eau potable.
•    Un kit de couverts pliables : sauf si vous aimez manger avec les doigts…
•    Un petit couteau : il est préférable qu’il soit à dents, au cas où vous devriez couper du bois par exemple.
•    Des lingettes : hyper pratique pour faire sa toilette et nettoyer.
•    Des sacs poubelles : indispensables pour laisser votre petit coin de paradis intact et repartir avec tous vos déchets. Cela peut également servir de bâche d’appoint en cas de pluie.
•    Des chaussettes et un gros pull : on y pense rarement, mais une paire de chaussettes sèche vous sauvera la vie si vous êtes amenés à marcher dans des flaques. Des pieds mouillés pourraient clairement gâcher votre idylle.
•    Une lampe de poche ou une lumière portable : à moins que vous ne soyez nyctalope, vous n’y verrez plus rien une fois la nuit tombée !

 

Que faire une fois sur place ?

Ça y’est, vous êtes arrivé à destination, le sac rempli de tout ce que vous avez besoin pour passer un micro-séjour au top. Maintenant, vous devez installer votre campement. Installez votre hamac entre deux gros arbres solides et déployez la tente afin d’y entreposer toutes vos affaires. Petite astuce, vous pouvez faire des tranchées autour de votre tente en cas de pluie.

Ensuite, vous pouvez préparer un petit feu de camp, très appréciable tant pour l’ambiance de fin de soirée que pour éloigner les petits animaux rodeurs. Mais il faut être très prudent ! Installez votre feu sur un endroit dégagé de toute herbe sèche ou feuille morte, creusez éventuellement un trou, cernez-le de petits cailloux et soyez sur vos gardes.
Une fois allumé, profitez de la chaleur de celui-ci et commencez à vous détendre. Si vous êtes seul, c’est l’occasion de vous balader et de penser. Mais c’est quand même plus drôle en couple ou avec quelques amis ! C’est cliché, mais pensez à un petit instrument de musique ou un jeu de carte, une bouteille de vin et des marshmallows pour animer la soirée.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :