Punch needle, céramique,… : comment les activités de nos grand-mères sont devenues hype ?

Pendant longtemps, on a cru que ce que faisaient nos grand-mères était complètement dépassé. Pourtant, en 2020, le tricot, la céramique, ou encore la couture sont autant d’activités qui semblent plus que jamais séduire les Millenials qui n’hésitent plus à s’y adonner. Zoom sur trois activités has-been, mais ultra-tendance. 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Kelly Sikkema on Unsplash. |

La céramique

Dans les boutiques de déco branchée, sur Pinterest et sur Instagram, la céramique revient en force dépoussiérer nos intérieurs. Celle que l’on pensait désuète est en effet aujourd’hui l’une des activités auxquels la nouvelle génération aime s’adonner. Pourquoi ? Pour ses vertus antistress, mais aussi pour son côté créatif, la céramique a conquis le cœur des jeunes en quête de déconnexion totale, à tel point que désormais, on n’achète plus sa vaisselle, on l’a fait main. Des assiettes, des tasses ou encore des vases, l’argile permet de faire toutes les fantaisies possibles. Et puisqu’elle est ce que l’on pourrait appeler « le nouveau yoga des mains », on s’octroie des cours pour déconnecter totalement. 

En images quelques inspirations :

 

Le punch needle 

Qui a dit que la broderie était morte ? Hobby par excellence de nos grand-mères en 2020, la broderie se réinvente et porte le nom de punch needle. C’est Amy Owford, une artiste tapissière basée à Cornwall, dans le Vermont et très populaire outre-Atlantique, qui a remis cette technique de broderie au goût du jour et a inventé l’aiguille à « puncher ». Oubliez les vieilles fleurs et tapisseries ringardes,  pour être « in »,  on brode des logos, on crée des housses de coussins, de la décoration…

Découvrez en images notre sélection de punch needle qui en jettent : 

 

Le tawashi

Dans une volonté de réduire son empreinte carbone, la jeune génération se tourne tout naturellement vers des alternatives plus écologiques et zéro déchet. Parmi elles, on retrouve le fameux « tawashi », soit une éponge que l’on crée à partir de vieux tissus, et qui ne se jette plus. On profite de ses vieilles fringues pour les réduire en éponge réutilisable. Et puisqu’il existe différentes façons de la réaliser, on la fabrique soit en tricotant, en tissant ou en nouant ses bouts de tissus. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi :