Que faites-vous pour les fêtes, Lionel Rigolet ?

Le chef bruxellois doublement étoilé profite des fêtes pour fermer boutique. Avec son épouse Laurence, il aime filer au soleil, manger étoilé et passer du temps en famille.

PAR INGRID VAN LANGHENDONCK. PHOTO REPORTERS. |

Vider les frigos

“Nous sommes fermés durant les fêtes. Ça a toujours été important pour la Maison d’offrir au personnel des moments en famille. Mon beau-père a instauré cette tradition et je suis moi-même ravi de déconnecter. Ainsi le samedi 22 sera notre dernier jour de 2018 au Comme Chez Soi. Traditionnellement, le midi est calme car les gens sont en plein shopping de Noël, mais la fin décembre est une période assez chargée au restaurant. Dîners d’entreprise, tête à tête amoureux... ce sont nos plus grosses soirées depuis des années. C’est donc une soirée particulière qui s’annonce pour l’équipe. C’est pourquoi, après le service, on nettoie les cuisines et il est souvent 2 h du matin quand tout est terminé. Puis, on prend un verre de l’amitié tous ensemble, parfois même nous allons manger un spaghetti en équipe au Poechenellekelder, près de la Grand-Place, car nous aimons cet endroit, mais il faut pour cela que le patron accepte de rester ouvert tard dans la nuit...

Ensuite, Noël arrive et pour nous, c’est une soirée en famille, avec les enfants et ma femme, parfois nos parents. C’est toujours moi qui cuisine, même le week-end, j’aime être aux fourneaux même quand je ne travaille pas, et forcément on vide les frigos du restaurant. Huîtres, foie gras, il y a souvent du râble de lièvre, mais cela dépendra de la carte et des suggestions du moment...”

Séjours gastro

“Cette année, nous avons prévu notre souper de famille le 23, car le 24 décembre, ma femme et moi nous envolons pour Tenerife. Au soleil ! Cela fait quelques années que nous n’étions plus partis durant les fêtes, nous étions pris par les examens de notre fille, Jessica. Mais là, nous retrouvons notre liberté et nous séjournerons quelques jours au Ritz- Carlton. Cet hôtel abrite deux restaurants étoilés : l’Abama kabuki, une étoile et le M.B., qui compte deux étoiles. Évidemment, nous allons les visiter tous les deux (rires) !

Ensuite, vu que nous nous y sommes pris un peu tard pour réserver, nous changeons d’hôtel et passeront les dernières nuits au Hard Rock Hôtel, dans une toute autre ambiance... À notre retour, nous prenons encore quelques jours à Fouday en Alsace, à l’Hôtel Julien, un hôtel-spa à 50 km de Strasbourg, super cosy, qui offre un rapport qualité-prix que nous trouvons incroyable. On y rencontre d’ailleurs toujours plein d’autres clients belges, un signe de qualité, je suppose !”

Lire aussi :