Toussaint : Quatre façons de célébrer les morts à travers le monde

En Belgique, le jour des Morts est traditionnellement un moment où l'on prend le temps de se recueillir en famille. Ailleurs par contre, le plus souvent une ambiance festive est au rendez-vous ! 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Mario Rodriguez on Unsplash. |

Au Guatemala, le " Barilletes Gigantes "

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Los Rincones De Mi Guate 🇬🇹❤️ (@losrinconesdemiguate)

Au Guatemala, chaque habitant se dirige au cimetière en musique, au son des mariachis, la musique traditionnelle de là-bas ! Les tombes, quant à elles, sont décorées de couleurs vives. Il est également courant de manger sur les tombes des défunts. Une fois au cimetière, les familles construisent des cerfs-volants multicolores qu'ils appellent les "barilletes". Ils les élancent dans le ciel afin d'entrer en contact avec les âmes des défunts. C'est également une façon pour eux de les faire participer à la fête.

Aux Philippines, une veillée de 24 heures

Aux Philippines, les habitants peuvent venir nettoyer et décorer les tombes quelques jours avant le 1er novembre, . Ceux qui le souhaitent peuvent même passer la nuit dans le cimetière ! Le jour J, tout le monde s'installe autour des tombes pour discuter, jouer aux cartes, danser et même chanter ! Une veillée de 24h est ensuite organisée, durant laquelle offrandes et bougies sont distribuées.

Au Mexique, El Dia de Los Muertos 

Au Mexique, cette fête est l'une des plus importantes du pays. C'est la raison pour laquelle, la fête dure généralement deux jours entier. Là-bas, on célèbre donc les morts le 1 et le 2 novembre, mais toujours dans une ammbiance joyeuse. En effet, on fête réellement les morts en couleurs et en faisant la fête. Dans chaque maison, les familles préparent des autels où les âmes de défunts pourront retrouver du pain, des bonbons, des bougies et même..de la tequila ! Le chemin vers le cimetière est décoré de fleurs aux couleurs vives et de bougies afin d'indiquer la route aux morts. Durant les jours qui suivent, la fête continue dans les rues et cimetières. Les gens chantent,mangent et même dansent sur les tombes !

À Haïti, la fête des Guédés

Dans la religion vaudou, les esprits des morts sont célébrés le 2 novembre. Des cérémonies sont célébrées par des prêtres pendant que les habitants vêtus de noir et violet dansent. Loin d'e^tre une journée sombre, le 2 novemrbe se transforme en un moment festif et jovial. Il est même de coutume de faire des gestes provoquants, de boire du rhum à flot et de manger du piment...

Suivez So soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode,beauté,food et bien plus encore.