Cancer du sein : de la lingerie féminine et adaptée pour se réapproprier son corps

Mango vient de dévoiler une collection dédiée aux femmes ayant subi une mastectomie. Avec d'autres marques, l'enseigne espagnole prouve qu'il est possible de fabriquer des soutiens-gorge et autres brassières adaptées tout en affichant un style résolument plus moderne.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : MANGO |

La mastectomie est une opération très lourde, tant physiquement que psychologiquement. La femme doit alors se construire et apprendre à vivre avec son nouveau corps. Et cela passe aussi par la lingerie. En effet, la plupart des femmes aiment porter des belles pièces. Seulement après une mastectomie, l’important est de favoriser la cicatrisation. On ne peut donc pas porter n’importe quoi. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu’on laisse de côté l’esthétique. Les marques l’ont bien compris. Ainsi, Mango lance une collection en collaboration avec Teta & Teta, un collectif féministe.

 

Des sous-vêtements adaptables

L’année dernière, Teta & Teta lançait un appel aux grandes marques pour améliorer Lola, le premier soutien-gorge à bonnet unique. Le collectif avait alors créé une pièce avec une couture sur le mamelon, qui ne tenait pas bien… Mango a répondu présente et lance une collection de lingerie adaptée aux femmes ayant subi une mastectomie. La capsule comporte trois soutiens-gorges dont un de sport, deux maillots de bain une pièce et un bikini. "Notre communauté, nos client.e.s sont notre priorité. Nous souhaitons les écouter, leur apporter des solutions et nous adapter à leurs besoins", déclare Justi Ruano, directrice Design de Mango dans un communiqué. Ainsi, la marque indique sur son site internet que toutes les pièces sont réversibles, c'est-à-dire qu’elles peuvent s’utiliser du côté souhaité. Aussi, chaque vêtement comporte une fente permettant d’insérer une prothèse mammaire. L’objectif de Mango était aussi de proposer "un produit accessible, car actuellement, le prix de ce type de sous-vêtements est élevé". Les prix vont donc de 25,99 € à 49,99 € et les tailles du S au XXXL. Toute la collection est fabriquée en Espagne et 100 % des bénéfices seront reversés à l'association Teta & Teta.

 

D’autres marques s’y sont aussi mises

D’autres marques de lingerie et de vêtements proposent également des collections post-opératoires pour sublimer la poitrine de toutes les femmes. C’est le cas d’Etam, qui a lancé Yes! en juin 2020. L’objectif de la marque française était de créer des sous-vêtements adaptés, confortables et travaillés avec par exemple de la dentelle. Etam s’est alors entourée d’experts en corseterie et de vingt femmes ayant subi une opération pour créer une collection répondant au mieux à leurs besoins. Quatre soutiens-gorge ont ainsi été pensés et des maillots de bain.

Princess Tam Tam a aussi choisi de s’engager. La marque a donc décliné deux de ses soutiens-gorges phares et les a adaptés. Son but : offrir féminité et confort aux femmes suivant un traitement du cancer du sein. À l’instar des enseignes précédentes, elle propose de la lingerie sans armatures et avec la possibilité d’accueillir une prothèse.

Enfin, la marque de sport Décathlon a conçu une brassière de sport post-mastectomie. Afin de travailler sur ce projet, elle s’est alliée au Centre Oscar Lambret, le Centre régional de lutte contre le cancer du sein, à Lille. La collaboration a demandé quatre ans de travail. La brassière réduisant de 46,2 % les impacts sur la poitrine et comprenant des poches pour les prothèses a vu le jour en mars dernier.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.