Cinq astuces pour soulager le mal des transports

Les maux de transport sont assez fréquents chez l’enfant. Toutefois, ils peuvent aussi l’être chez les adultes. Découvrez quelques techniques pour réduire la sensation d’inconfort aussi bien en voiture qu’en avion.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : Matt Duncan on Unsplash. |

Le grand départ approche ? Vous vous réjouissez déjà à l’idée de découvrir de nouveaux paysages et de vous prélasser sur la plage. Oui mais voilà, avant toutes ces réjouissances, il va falloir faire face au trajet et les maux qui vont avec. Après quelques minutes de transport, la nausée et des vertiges font leur apparition et vous n’arrivez pas à les calmer. Si vous avez essayé de prendre des médicaments et que ceux-ci n’ont pas fait effet, découvrez quelques astuces pour éviter et soulager naturellement le mal de transport.

 

Ne partez pas le ventre vide

Vous allez bientôt prendre la route et décidez de ne pas manger pour éviter les vomissements. Erreur. Si vous souffrez de problèmes de transport, il est déconseillé de partir le ventre vide, car l’hypoglycémie favorise la nausée. Il faut toutefois faire attention à ne pas trop manger, au risque d’accentuer cette sensation. Le mieux est de favoriser les aliments solides comme les féculents et les sucres lents aux liquides tels qui remontent plus rapidement. À l’inverse, évitez de boire de l’alcool quelques heures avant le départ et tout ce qui possède une mauvaise odeur comme le café et le tabac. Et si pendant le trajet vous vous sentez mal, mangez un bonbon à la menthe, réputé pour amoindrir les effets nauséeux.

 

Choisissez une place stratégique

Maintenant que votre estomac est rempli, vous grimpez en voiture et choisissez la place restante. Mais saviez-vous que le choix de la place doit être stratégique ? En voiture, le mieux est encore de conduire car votre esprit est focalisé sur la route. Si vous ne conduisez pas, asseyez-vous à l’avant pour avoir une vue optimale. Sinon, préférez la place du milieu, toujours pour la même raison. Ouvrez un peu les fenêtres pour renouveler l’air. En bus, même chose : placez-vous de préférence devant. Comme les places sont limitées à cet endroit, vous pouvez vous installer côté fenêtre pour garder toujours un œil sur la route. En avion, dirigez-vous vers le milieu de l’appareil, c’est là que les secousses se font le moins ressentir. Et en train et en bateau, mettez-vous dans le sens de la marche. De manière générale, pensez à fixer un point à l’horizon et non l’écran de votre téléphone. Tant que les yeux perçoivent le déplacement, les maux se manifestent moins rapidement.

 

Occupez-vous l’esprit

Avant de partir, concoctez-vous une playlist avec des morceaux que vous adorez : vous aurez ainsi tendance à penser à autre chose. Vous pouvez aussi faire des jeux qui nécessitent de regarder la route comme celui qui consiste à compter les voitures rouges ou chercher des marques de voitures peu communes. Sinon, jouez aux devinettes. Fredonnez un air et les autres doivent deviner la chanson. Dans un autre esprit, pensez à un objet et faites-le découvrir aux passagers grâce à des questions. Toutes ces choses vous permettront de penser à autre chose qu’à votre gêne. Si la sensation d’inconfort devient trop grande, concentrez-vous sur votre respiration tout en gardant les yeux ouverts et faites une pause dès que possible.

 

Investissez dans un bracelet spécial

Les médicaments n’ont peut-être pas d’effets sur vous, mais qu’en est-il des bracelets d’acupression ? Ces derniers permettent de soulager les nausées en faisant pression sur un point d’acupuncture. Pour trouver le point P6, c’est simple : tournez la paume de votre main vers le haut et placez l’index, le majeur et l’annulaire de l’autre main contre la pliure de votre poignet. Le point se situe alors sous l’index. C’est donc à cet endroit que la boule se situant dans la partie intérieure du bracelet doit exercer une pression continue. À noter que pour que cette solution soit efficace, les deux bracelets doivent être mis en suivant cette méthode. Ces petits objets se trouvent en pharmacie ou sur Internet et sont vendus entre 6 et 10 €.

 

 

 

Emporter des huiles essentielles 

Et si malgré toutes ces astuces, le mal apparaît et persiste, tournez-vous vers l’aromathérapie. Dans votre sac, glissez de l’huile essentielle de menthe poivrée et de citron. Versez-en une goutte sur un mouchoir et respirez l’odeur jusqu’à ce que la nausée s’estompe. Vous pouvez aussi déposer une à deux gouttes sur le dos de votre main et laper du bout de la langue toutes les 20 minutes, jusqu’à ce que ça passe. Enfin, un peu moins pratique, versez trois gouttes d’un mélange de menthe poivrée, mandarine ou orange douce et basilic tropical sur un quart de morceau de sucre. Mangez-le et répétez au besoin. Sinon, vous pouvez opter pour des roll-on que vous trouverez en pharmacie ou en grande-surface.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.