Hand Spinner, Ztringz, Pop it : comment expliquer le succès de ces jouets à la mode ?

Avant la PlayStation et les tablettes, d’autres jouets ont conquis le cœur de nos enfants. À commencer par le Hand Spinner, les Ztringz et désormais le Pop It, que l’on a vu partout sur les plages cet été. 

Par Anissa Hezzaz. Photo by Charles Deluvio on Unsplash. |

Si vous êtes parents, vous avez peut-être déjà constaté l’amour de vos chérubins pour ces plaques colorées en silicones composées de bulles. Il s’agit des Pop It, également appelés Bubble Pop ou Go Pop, un jeu devenu un véritable phénomène auprès des petits mômes depuis plusieurs mois et qui a fait un carton cet été sur les plages

Vous en avez d’ailleurs certainement aperçu durant vos vacances, en bord de plage, sur les marchés ou même dans les aires de repos sur l’autoroute : ces jouets se présentent dans des tailles plus ou moins grandes, dans des coloris fluo, souvent arc-en-ciel et sous toutes les formes, tantôt géométriques, tantôt sous forme d’animaux, de glaces en bâtonnets, de burger, de cactus, de dinosaures, de licorne, etc. bref, vous l’aurez compris, la variété de Pop It est presque infinie.  

Le principe de ce jeu ? Éclater les bulles du bout des doigts, comme on éclaterait du papier bulle. Si le jeu peut se jouer individuellement, les enfants aiment particulièrement se challenger entre eux. Le principe se complique un tout petit peu lorsqu’il est joué à plusieurs avec des règles bien spécifiques, au point d’être même considéré comme un jeu de stratégie. Sur TikTok, le jeu fait fureur, avec notamment le #PopItChallenge, qui cumule plus de 330 millions de vues. 

 

 

Le Pop It est actuellement la star des cours de récré, pourtant, il n’est pas le seul du genre à plaire à nos bambins. Les fidgets toys, comme on les appelle, rencontrent un franc succès depuis toujours. Dans cette catégorie de jouets, on retrouve les jeux à chipoter et jeux antistress, le mot « fidget » signifiant « chipoter » ou « manipuler » en anglais. 

Parmi ces jouets, on retrouve aussi le fameux Hand Spinner qui s’est répandu comme une traînée de poudre en 2017. Le principe de ce petit objet ? Le faire tourner sur lui-même avec ses doigts, un peu comme nos anciennes toupies. Le Tangle a lui aussi connu ses heures de gloire. Ici, il s’agit d’une sorte d’anneau qui peut être tordu dans tous les sens. Plus récemment, c’est le Ztringz que l’on voyait partout dans les cours d’école. Il s’agit d’une petite ficelle aux multiples couleurs qui permet de réaliser tout un tas de figures. 

 

 

Avant d’être des gadgets à la mode, ces jouets sont pourtant d’abord conçus dans un but thérapeutique pour ceux qui en éprouvent réellement le besoin, notamment les enfants autistes. Et comme à chaque fois qu’un gadget plait, les designers s’amusent à le décliner pour en faire des jouets plus attractifs les uns que les autres. C’est ainsi que très vite ils s’invitent dans les cours de récré et que les enfants ne peuvent plus s’en passer. La bonne nouvelle, c’est qu’en les manipulant, les enfants profitent également des bienfaits des fidgets. Ils permettent en effet d’apaiser l’anxiété, de réduire le stress, et aident également à la concentration. Ils aident aussi à stimuler la coordination œil-main. Et si ces jouets sont aussi prisés, c’est parce qu’ils sont ultras addictifs. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.