Mangez-vous les sushis de la bonne manière ?

Au Japon, la dégustation des sushis est sacrée. Dans une vidéo, le maître sushi Naomichi Yasuda déconstruit nos croyances et livre ses conseils pour manger des sushis comme il se doit.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : PEXELS/OLGA LIONCAT |

On ne dirait pas comme ça, mais manger des sushis, c’est tout un art. À l’image de leur préparation méticuleuse par un maître sushi, ces mets ne se dévorent pas, ils se dégustent. Et d’une façon bien particulière. C’est ce qu’explique le chef japonais, Naomichi Yasuda, dans une vidéo réalisée par le média Vice. Dés le début, il déconstruit un cliché : "le plus important dans les sushis c’est le riz, pas le poisson". Le ton est donné.

 

1. Les makis se mangent avec les doigts

À l’origine, les sushis se mangeaient avec les doigts. Aujourd’hui, il est courant de n’utiliser cette technique qu’avec les makis. Pour cela, prenez le mets entre deux doigts, le pouce et le majeur puis trempez-le dans la sauce. Maintenant, mettez-le à la bouche. Néanmoins, manger avec des baguettes n’est pas mal vu. Certains Japonais préfèrent d’ailleurs en utiliser.

 

2. Les baguettes ne se manipulent pas n’importe comment

Si vous faites partie de la team baguette, là encore, attention. Elles ne se plantent pas dans le riz mais doivent être posées horizontalement sur le sushi. Si tout votre riz tombe avant même de l’avoir mangé, c’est sûrement parce que vous prenez le sushi vers le haut. D’ailleurs, les sushis traditionnels, avec une tranche de poisson sur le dessus, ne se dégustent pas n’importe comment. Faites-les tomber sur le côté gauche avec les baguettes. Ensuite, placez-les de part et d’autre puis faites un quart de tour et trempez le bout du poisson dans la sauce. Attention à ne pas le secouer. 

 

3. La sauce soja sert à aromatiser

Lorsque vous mangez des sushis, vous les plongez intégralement dans la sauce ? Grosse erreur. Qu'elle soit sucrée ou salée, la sauce doit accompagner le mets.. Autre faute très courante, ce n’est pas le riz qu’il faut (légèrement) tremper, mais le poisson. D’abord, parce que le riz risque de se retrouver en lambeaux dans la coupelle mais aussi parce qu’il perd sa consistance et sa saveur. Gardez à l’esprit que la sauce soja doit relever le goût du poisson et non le masquer. Ah et tant qu’on y est, le wasabi ne se mélange pas à la sauce, il se dépose délicatement sur le sushi.

 

4. On n'en fait qu’une bouchée

Que ce soient les sushis ou les makis, ils ne se dégustent qu’en une bouchée. On ne le croque pas en deux. On évite ainsi que les grains de riz ne parsèment la table à la fin du repas. Si le sushi ne rentre pas dans votre bouche, c’est qu’il a mal été préparé parce qu’il est trop gros.

 

5. Le gingembre mariné ne se mange pas en même temps

Beaucoup de personnes font l’erreur de se servir du gingembre mariné comme d’un topping accompagnant les makis. En réalité, il se mange seul. Il sert en fait à rincer son palais entre deux sushis différents. Ainsi, vous pouvez profiter de tous les arômes que vous propose le nouveau mets.

Pensez à nous pour votre prochaine dégustation de sushis.

Retrouvez tous ces conseils en vidéo : 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.