Nez qui coule, humidité : comment faire avec le port du masque en hiver ?

L'hiver est là avec ses petits désagréments saisonniers. Pas facile de composer avec le nez qui coule, le gel et la baisse des températures. Encore moins avec le masque sur le visage. Comment adapter le port du masque à cette période de l'année ? 

Par Audrey Morard. Credit photo : Pexels/Anna Shvets |

Vous vous baladez depuis une quinzaine de minutes avec un ami dans la rue. Bien sûr, vous avez le masque sur votre visage et bien sûr, vous discutez aussi. Mais au bout d'un certain temps, l'humidité s'installe sous votre masque avec une impression de moiteur et d'humidité pas très agréable... 

Un masque mouillé est-il efficace ?

Justement, le masque est-il toujours efficace lorsqu'il est mouillé ? Selon des experts canadiens, ce n'est pas le cas. Une fois humide, le masque ne remplit plus sa mission de protection. Lorsque vous sentez une humidité trop importante à l'intérieur de votre masque, il faut alors le changer (et le jeter dans une poubelle évidemment). D'où l'importance d'avoir plusieurs masques dans votre sac si vous êtes amenés à vous déplacer à l'extérieur. Une fois l'humidité accumulée sous votre masque, non seulement vous respirez moins bien, mais surtout votre masque ne capture plus aussi efficacement les fameuses gouttelettes expulsées par votre bouche et votre nez. Pensez donc à changer plus souvent votre masque que d'habitude. 

Plutôt masque en papier ou masque en tissu ? Nous savons déjà que les masques en papier favorisent les rougeurs et la réactivation de l'acné sur notre visage, en raison de leur aspect plus rêche. Par période de froid, le masque en tissu est à nouveau recommandé. Ils sont plus solides et se dégradent moins rapidement au contact de l'humidité qu'un masque en papier de type chiurgical. Masque en tissu ou en papier, dans tous les cas, on n'oublie pas de couvrir son nez et sa bouche ! 

 

 

Masque et nez qui coule, comment faire ?

Avoir le nez qui coule en hiver est déjà assez désagréable, mais avec un masque... Soyez prudents, mais surtout minitieux au moment de vous moucher le nez. Première étape très importante, retirez votre masque de sorte à ce qu'il ne soit pas en contact avec vos muqueuses. On l'enlève toujours en ne touchant que les élastiques, même chose quand il faut le remettre. Tenez vous éloignés des autres personnes pour vous moucher, en respectant toujours les 1,5 mètres de distanciation sociale. Bien entendu, on jette le mouchoir à la poubelle une fois usagé, on ajuste son masque et on passe du gel hydroalcoolique sur nos mains à la fin. 

Utiliser une écharpe, bonne ou mauvaise idée ? 

Pour ne pas être confronté au phénomène d'humidité et pour éviter le port du masque, certaines personnes troquent leurs masques contre une écharpe. Il y a un effet plus doux, plus réconfortant aussi. Même si l'idée est tentante, une écharpe n'a pas la même barrière de protection qu'un masque en tissu ou en papier. L'accessoire bouge plus facilement, on risque de le réajuster à de nombreuses reprises. Or, il est fortement recommandé de ne pas se toucher le visage en période de Covid. Certaines écharpes sont trop fines, conséquences, vos gouttelettes ne sont plus retenues et maintenues. Rien ne vaut le masque !

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.