Nos adresses pour les meilleurs Bao de Bruxelles

Bao : trois lettres que les gourmets bruxellois croisent de plus en plus souvent à la carte des restaurants. Zoom sur quelques adresses à découvrir dans la capitale.

Par Laura Swysen. Adaptation : Anissa Hezzaz , Photos D.R. |

De plus en plus, la petite brioche originaire de Chine séduit les chefs bruxellois. Les établissements consacrés à cette délicate brioche typique de la gastronomie asiatique se sont multipliés dans la capitale ces dernières années.

Bao Bang Bang

C’est dans le quartier Bailli que s’est installé Bao Bang Bang, la première enseigne monoproduit dédiée au bao, en 2018. « Certains restaurants proposaient déjà deux, trois bao à leur carte, mais il n’y avait aucun établissement qui lui était entièrement consacré comme c’était le cas à Londres ou à Paris », explique Fabrice Nsalambi, le propriétaire. On assimile souvent le bao à une fine enveloppe blanche, une sorte de « pain pita » dans lequel on glisse de la viande et des légumes, mais cette appellation n’est pas tout à fait exacte. Le bao est un terme générique qui désigne les brioches farcies originaires de Chine. Celles-ci se déclinent sous différentes formes en fonction des régions. Ainsi le « bao » à la taiwanaise, celui que l’on retrouve principalement ici est un Gua Bao. Il se décline au porc, au poulet frit mariné, au boeuf, ou encore au canard laqué, et est vendu à partir de 5,5 €.  « À l’instar du burger, le bao est déclinable à l’infini. On peut partir d’une recette traditionnelle ou proposer de la cuisine fusion. Il existe même des versions sucrées », poursuit le propriétaire de Bao Bang Bang. 

 

 

L'adresse ? 155 rue de l'Aqueduc, 1050 Ixelles

Old Boy

Tombés amoureux de cette brioche lors de leur voyage à Taipei, la capitale taïwanaise, les deux propriétaires de Old Boy, Xavier Chen et John Prigogine, ont établi leur menu autour de ce pain si particulier. « Nous avons été bluffés par la légèreté et le moelleux de cette brioche. C’est un véritable petit nuage ! Mon associé est belgo-taiwanais et je suis belgo-thaï, nous trouvions que le bao collait vraiment à l’identité que nous voulions insuffler à notre resto, tout en mettant nos racines à l’honneur ». Dans cette adresse branchée de la capitale, on se délecte de Gua Bao traditionnels et minimalistes. « On voulait proposer l’expérience la plus authentique possible, on ne servira jamais de bao comprenant une dizaine d’ingrédients. Ils se composent d’une protéine, d’un pickle  et d’un petit crunch ». Actuellement, le restaurant propose son bao dans deux version : une à base de tofu, l'autre à base de boeuf.

 

 

L'adresse ? 110 rue de Tenbosch, 1050 Ixelles

 

Bobbi Bao

Outre le traditionnel Gua Bao, on retrouve aussi de plus en plus de bao burgers, le met numéro. Babbi Bao fait partie de ces établissements à avoir mis le bao burger au centre de leur carte. Implanté depuis l'été dernier à Bruxelles, l'enseigne a pris place en plein centre-ville à deux pas de la Bourse et de la Grand-Place. Ici, on a droit à de la cuisine fusion, mêlant les saveurs asiatiques aux codes du traditionnel burger à l'américaine. Le résultat ? Une explosion de saveurs en bouche !

 

 

 

L'adresse ? 25 rue Henri Maus, 1000 Bruxelles

Baogo

Une autre enseigne qui a réinventé le burger en bao, ce qui donne lieu à des associations de saveurs inattendues, mais savoureuses : un bao cheeseburger composé de bœuf, de cheddar, de laitue, de tomates, d’oignons rouges et de pickles, ou encore un bao au saumon, avocat, fenouil, aneth, coriandre, concombre et mayonnaise au basilic. Ici, le pain est cuit façon bao, ce qui lui confère une mie des plus moelleuses. 

 

 

L'adresse ? 48/50 rue Grétry, 1000 Bruxelles

Sunny Bao 

On vous parlait de bao sucré, et bien si vous êtes curieux d’y goûter, chez Sunny Bao, il est possible d’en déguster au chocolat à partir de 1,50 €. Et pour les moins téméraires, les baos sont aussi déclinés en versions salées : poulet saté, tofu, crevettes panées, bœuf 5 parfums, porc laqué et poulet piquant à la menthe. Bref autant de saveurs qui devraient ravir tous les palais. 

 

 

L'adresse ? 157b 16 chaussée de Vleurgat, 1050 Ixelles

Un Bao 2* 

Le bao s’est également invité à la table de certains chefs étoilés. Yves Mattagne avait ainsi intégré un bao au porc sauce hoisin au menu de son resto pop-up, The Art Club. Kevin Lejeune, le chef de la Canne en Ville, s’est lui aussi inspiré de ce pain asiatique lors d’un de ses passages au festival culinaire EAT Brussels.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.