On a testé le Kobido, un massage japonais pour un lifting naturel

Se faire masser le visage pour lutter contre les signes du temps est une grande tendance. Tout droit venu du Japon, le Kobido est à la fois un moment de détente intense mais également un soin anti-âge 100% naturel ! On a testé pour vous, et voici ce qu’on a pensé du « soin miracle ». 

CAMILLE BERNA. PHOTO : Andrea Piacquadio from Pexels |

Le Kobido, c’est quoi ? 

Son histoire remonte il y a de ça cinq cent quarante-huit ans et, au fils des générations, maîtres et élèves continuèrent de transmettre cet art traditionnel de rajeunissement. Aujourd’hui, c’est le maître Shogo Mochizuki qui a repris le flambeau. Créateur de la marque Kobido, il est le seul dans le monde à pouvoir enseigner ce massage ancestral. Sa formation exigeante demande un enseignement élitiste et rigoureux. « Le maître japonais Shogo vient d’une longue lignée, il fait partie de la 26ème génération. Il a rendu plus accessible ce massage traditionnel du visage en créant sa marque : Le Kobido. » nous explique Martine Kraewinkels, facialiste formée par le maître Shogo, qui nous a reçu dans son centre situé à Rhode-Saint-Genèse.

Les bienfaits du massage Kobido 

Bien plus qu’un massage, le Kobido est un véritable rituel de beauté, typique aux traditions japonaises. Au cours d’une séance, le visage est nettoyé, hydraté et énergisé grâce à la stimulation des méridiens. Ce massage ancestral a de nombreuses vertus : il va aider à l'élimination des toxines, relancer la circulation sanguine et lymphatique et améliorer la qualité de la peau en la rendant moins vulnérable aux effets du stress. Le Kobido s’adresse principalement aux peaux matures, afin de repousser les effets du temps.

Quand le Kobido devient un business 

Il est très difficile d’obtenir une formation avec le maître japonais Shogo Mochizuki. Dans le monde, seulement 150 personnes ont eu cette chance. Pourtant, nombreux sont les salons de beautés et les spas qui surfent sur la tendance du fameux massage…  « À la fin de notre formation, nous recevons un diplôme, avec une autorisation d’utiliser le nom Kobido. Shogo Mochizuki est le seul maître dans le monde a enseigné le vrai Kobido. Mais aujourd’hui, beaucoup d’écoles proposent des formations de deux ou trois jours. C’est pour ça qu’il y a beaucoup de massages qui ne sont en réalité pas du vrai Kobido. » nous explique Martine Kraewinkels.

 

 

Comment ce passe une séance ?  

Invités à tester le massage Kobido dans le petit centre de Martine Kraewinkels, situé à Rhode-Saint-Genèse, nous avons pu profiter d’une heure de relaxation, loin du stress de la vie quotidienne. Nous nous sommes installés sur une table de massage, bien au chaud sous un plaid, parer à lâcher-prise. Le rituel commence avec des petites pressions sur le visage, s’ensuit un mélange harmonieux d’effleurages, de pressions douces, de pétrissages, de sensations parfois chaudes, puis froides,… Bercé par la douce odeur d’huiles essentielles, et la musique de relaxation, difficile de ne pas s’endormir ! 

Alors, le verdict ? 

Une fois le massage terminé, le résultat est immédiat ! Le visage a l’air reposé, le teint est lumineux et les traits lissés. C’est donc avec une peau de bébé que nous sortons du petit centre douillet, très satisfait de notre séance. Les effets persistent encore plusieurs jours, avec une sensation de fermeté au niveau des joues. Coté tarif, il faut compter environ 60€ pour une séance d’une heure. En général, on conseille un traitement de 5 séances reparties sur deux semaines, pour un maximum de résultat. Vous êtes tenté ? Alors rendez-vous chez Martine Kraewinkels, situé Avenue Boesdaal 1, 1640 Rhode-Saint-Genèse. Retrouvez son site internet ici.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :