Comment apprendre à aimer sa propre compagnie ?

La solitude n’est pas toujours de bonne compagnie. On peut en être effrayé, quitte à voir constamment des gens pour ne pas la croiser. Mais ne jamais être seul, c’est s’oublier soi-même. Voici quelques conseils pour mieux vivre la solitude et s’en faire une alliée. 

PAR EUGENIE MARICHAL. CREDIT PHOTO : ALEXANDR PODVALNY |

L’importance d’être parfois seul 

Être seul, c’est apprendre à connaitre notre vraie personne intérieure. Côtoyer nos craintes et nos envies, pour mieux les apprivoiser. Beaucoup de gens ont peur d’être seul et s’entourent coûte que coûte, parfois au détriment de leur bien-être. La peur de la solitude est très répandue parmi nous et nous fait parfois prendre de mauvaises décisions. Avant toute chose, pourquoi ne pas reconnaitre que cette peur est ancrée en nous, et essayer de la travailler ? 

De nombreux bienfaits peuvent être attribués à celle-ci. On peut enfin souffler et être soi-même, sans l’avis de personne et sans jugements. En société, on a tendance à jouer un rôlequi ne nous ressemble pas forcément, et ce même avec les gens les plus proches. Être seul, c’est ne faire face qu’à son propre jugement, ce qui peut nous permettre de lui aussi l’apprivoiser. 

 

 

Comment se couper du monde ?

L’astuce évidente en ce 21e siècle est de se couper des réseaux sociaux et de son téléphone. Bien qu’ils nous apportent parfois du positif, ceux-ci engendrent très souvent du stress et de la alousie, causant des troubles à toute personne censée qui y met les pieds. Pour trouver la tranquillité, il vaut mieux se couper de cette source d’angoisse.  

Être seul, c’est avant tout se retrouver dans un endroit sans personne et être matériellement juste avec soi-même. Soit en habitant seul, soit en trouvant des occasions d’avoir des moments rien qu'à soi sans personne. Demandez poliment à votre famille ou votre conjoint d’aller voir du monde en expliquant vouloir un peu de calme, pour changer. Et si cela n'est possible, pourquoi ne pas prendre le large ? Partir une journée visiter une grande ville permet de faire le plein d'air frais et peut faire énormément de bien. Les plus aventureux peuvent même se concocter un week-end aux petits oignons pour eux-mêmes, louer une chambre quelque part et juste profiter de sa seule compagnie.

Prendre soin de soi 

C’est donc enfin le moment de ne penser qu’à soi ! Faites uniquement des choses pour vous et qui vous font du bien. Oubliez les problèmes du quotidien, déconnectez et faites des choses positives pour vous. Prenez un bain et chouchoutez-vous le corps et l’esprit, faites vos passe-temps favoris.  

Trouvez des livres qui vous correspondent, baladez et partez à la découverte d’endroits que vous ne prenez jamais le temps d’aller voir, ou restez dans un lit confortable à vous prélasser. Tous ces films ou séries qui trainent dans vos listes “à voir” pourront enfin être vus et apaiser votre curiosité et votre soif de culture. 

Se créer des rituels  

Si l’idée d’être seul vous fait encore peur, n’hésitez pas à créer une routine bien-être pour vous garantir de passer un bon moment. Les routines sont parfaites pour éviter l’angoisse, alors faites une liste de vos moments préférés de la journée, et accomplissez-les ! Concoctez-vous votre déjeuner préféré, regardez votre film favori, rendez-vous dans des endroits que vous affectionnez particulièrement,  bref, faites-vous plaisir !

Avoir en tête cette liste vous permettra à chaque coup de blues d’essayer de passer le meilleur moment possible. Avoir des routines réconfortantes nous permet d'abord de nous rassurer, mais par la suite, cela nous permettra aussi de tenter de nouvelles choses. 

Réapprendre à se connaitre 

Comme dit précédemment, il est important de prendre du temps pour se reconnecter à soi et à ses émotions. Il faut se poser les bonnes questions sur nos pensées et nos choix et pour pouvoir mieux avancer par la suite. Nos choix peuvent être facilement dictés par notre entourage, et sans que l'on ne s'enr ende forcément compte, il arrive que l'on ne fasse plus les choses pour soi, mais pour les autres. Si on n'y prête pas attention, on pourrait se retrouver dans quelques années avec des choix de vie qui nous rendent malheureux. 

Un bon exercice à faire serait de se vider la tête en écrivant toutes nos pensées dans un cahier. C’est simple et créatif et coucher sur papier nos moments de bonheurs, nos peurs et nos soucis peut être salvateur. On dit souvent qu'écrire permet de plus facilement tourner la page. Et parfois, écrire anodinement sa journée peut nous faire ouvrir les yeux sur certaines choses qu’on essayait de se cacher. Quelque chose nous rongeait peut-être, mais le quotidien et la routine ne nous donnent pas toujours le temps de nous poser sur nos émotions. Donc prenez un stylo, et écrivez pour vous-même et pour personne d’autre. 

Aller au bout de ses objectifs 

Si vous êtes motivé, il est peut-être temps de réaliser des objectifs que vous aimeriez atteindre. Une liste de ceux-ci traine peut-être dans un cahier, sur votre portable ou dans un coin de votre tête, c’est le moment de la ressortir. Cela peut être de bêtes envies comme aller voir un nouvel endroit, tester une nouvelle recette ou finir un livre. Mais cela peut aussi être de plus grands rêves, comme écrire un livre, voyager, fabriquer des choses ou faire l’artiste.  

Créatif ou bosseur, cela se passe maintenant, par vous et pour vous. Personne ne vous mettra jamais autant des bâtons dans les roues que vous-même et vos peurs de l’échec, mais l’échec le caractère et mène à de futures réussites.  

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.