Du pain au cannabis pour un petit-déjeuner de champion ?

La « cannabis-food » est un genre culinaire devenu tendance dans certains pays. Chez nous, elle se fait encore rare, car encore mal perçue, mais pourtant, un pain d’un nouveau genre vient d’être commercialisé et il est à base de weed. De la quoi ? Du cannabis, de la marijuana, bref, de la drogue (enfin, pas vraiment !) ! Et pourtant, vous n’en sentirez aucun effet, juste des bienfaits. On vous en dit plus. 

Par Anissa Hezzaz. Photos : Weshare Agency. |

La petite plante verte nommée chanvre est connue pour être habituellement fumée et avoir des effets psychotropes. Pourtant, le Service Fédéral de la Santé vient d’autoriser la commercialisation du « Cannabread », un pain aux graines de chanvre, en Belgique. Pétri dans les ateliers de la Wetterenoise, une boulangerie installée depuis 1947 à Forest,  ce nouveau pain un peu spécial a été élaboré par Charly Löwy, le patron de cette boulangerie depuis près de 40 ans. C’est là qu’il a eu cette idée un peu perchée certes, mais bien réfléchie : « Depuis toujours, nous aimons donner à nos pains un petit supplément d’âme, une belle histoire ou mettre en avant des qualités nutritionnelles particulières, la graine de chanvre, aussi appelée chènevis, était donc idéale », nous explique-t-il. 

La graine de chanvre est en effet un superaliment d’origine végétale utilisée pour ses nombreux bienfaits : elle contient tous les acides aminés essentiels à notre organisme, ainsi que des lipides et des glucides et elle est également une source de protéines indéniable se digérant même mieux que les protéines issues d’autres sources végétales comme les fruits à coque, les céréales ou les légumineuses. Il n’en fallait pas plus à notre boulanger pour que l’idée d’un pain à base de cette plante germe dans sa tête. 

Mais rassurez-vous tout de suite, si les graines de chanvre sont issues de la plante que l’on nomme « la plante de la marijuana », utilisée en faible quantité, elle ne risque pas de vous faire planer. D’ailleurs, si tel était le cas, sa commercialisation ne serait pas autorisée.  Malgré tout, la vente d’un tel produit étant une grande première en Belgique, l’Asfca, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, n’a pas manqué de passer par là pour s’assurer que ce pain respectait bien toutes les normes de santé. D’ailleurs, le premier lancement de ce pain fut un échec puisque Charly Löwy ne disposait pas de toutes les autorisations nécessaires. « Aujourd’hui, les graines de chanvre utilisées à raison de 15 % dans les pains  sont certifiées contenir moins de 0,2 % de THC ( le principe actif psychotrope), soit bien en dessous de la limite légale autorisée », nous rassure Charly. 

Et le goût alors ? 

Car si on sait que ce pain ne nous fera pas planer, reste à savoir si son goût, lui, nous rappelle l’odeur du cannabis ? Eh bien non ! « Le goût est plutôt celui de la noisette ou de l’amande, un arôme qui rappelle l’odeur du foin frais, avec en plus les écorces de la graine qui donnent un côté craquant sous la dent », détaille Charly. Et quant à savoir si les enfants peuvent aussi s’en délecter au goûter, Charly est clair : « le pain au chanvre fait partie d’une alimentation équilibrée donc commencer jeune l’apprentissage du goût et de l’alimentation par des bons produits, a du sens ». Le Cannabread a été créé pour tous les publics, mais aussi pour tous les goûts : tartiné avec du fromage, du chocolat ou encore de la confiture, son goût subtil s’accorde aussi bien pour les repas sucrés comme salés. 

Soigné, mais pas plané

Et alors que la question de légaliser le cannabis fait toujours débat chez nous, la folie du « cannabis-food » emparent les restaurants aux États-Unis. La liste des restaurants proposant des plats à base de marijuana ne cesse de s’allonger là-bas. Il ne s’agit pas forcément de restaurants proposant des « space-aliments », soit des aliments qui après ingestion auront des effets pschyotropes, mais des plats cuisinés pour les non-fumeurs de weed, qui désirent uniquement profiter des vertus médicales de cette plante. Pour cela, les cuisiniers en herbe utilisent de l’huile et du beurre, car la matière grasse permet d’absorber le THC, encore faut-il connaître les justes dosages.

Pour Charly Löwy, l’engouement pour la cannabis-food s’explique notamment parce-que la graine de chanvre contient du cannabidiol : « Le cannabidiol , outre ses vertus relaxantes fait l’objet de nombreuses études pour soigner bien des pathologies et de grandes marques se lancent dans la commercialisation de produits à base de chanvre. De notre côté, un premier acteur de la grande distribution, Mestdagh, nous a fait confiance pour le commercialiser dès cette semaine. » Ne soyez donc pas étonné de voir du pain à la mie verdâtre sur les étals de votre supermarché la prochaine fois que vous irez faire vos courses. 

Plus d'infos ici. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.

Lire aussi :