Gucci célèbre ses 100 ans en revisitant des pièces signées Balenciaga

Gucci, qui fête ses 100 ans cette année, a fait sensation lors de son défilé "Aria" jeudi dernier. La marque y a notamment présenté des pièces Balenciaga, qu’Alessandro Michele , directeur de la création de la maison italienne, a réinterprétées. ​​​​​​

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : GUCCI |

Le monde de la mode n’attendait qu’une chose : voir la collaboration entre Gucci et Balenciaga, autour de laquelle les fashionistas spéculaient. Ce jeudi 15 avril, la maison italienne en a alors surpris plus d’un. En effet, les deux marques de luxe n’ont pas collaboré. Alessandro Michele, directeur de la création de Gucci depuis 2015, a en réalité revisité certaines pièces.

 

Des pièces Balenciaga revisitées

Pour célébrer son centenaire, Gucci n’a pas fait les choses à moitié. La maison a présenté jeudi sa nouvelle collection "Aria". Le défilé a eu lieu en ligne et peut être visionné à travers une vidéo disponible sur YouTube. Dès le départ, le ton est donné : on suit un homme vêtu d’un costume rouge en velours, clin d’œil au styliste Tom Ford. Après quelques minutes de défilé, les férus de mode sont servis : un mannequin arbore les célèbres boots-legging signées Balenciaga. Cependant, le logo de la marque a laissé place à celui de Gucci. Alessandro Michele a aussi repensé certains sacs en apportant la patte de la maison italienne. Ainsi, les couleurs deviennent rouges, vertes et jaunes. Le défilé montre également le tailleur célèbre sablier Balenciaga, cintré à la taille et aux épaules oversize. Là, les logos des deux maisons parsèment ce dernier ainsi qu’une jupe fendue. Idem pour le manteau asymétrique de la maison française. Enfin, la collection est aussi dotée d’un choker imposant avec écrit en toutes lettres, "Balenciaga".

 

Gucci rend hommage à Balenciaga

Contrairement à ce que beaucoup ont pu penser, Gucci et Balenciaga n’ont pas signé de collaboration. Il s’agit d’un hommage d’Alessandro Michele à Demna Gvasalia, directeur artistique de Balenciaga depuis 2015. Pour constituer la collection "Aria", le directeur de la création de Gucci, s’est approprié la mythologie qui entoure la marque italienne. Tout au long du défilé, l'ADN Gucci est omniprésente au travers de nombreuses références à l'univers de la marque, notamment au monde équestre. Les mannequins portent des bombes en guise de couvre-chef, certains ont des cravaches et d’autres des rênes. Dans un premier temps, Alessandro Michele a tenu à rendre hommage à son prédécesseur, Tom Ford. Le créateur explique : "quand j’ai vu le défilé de Balenciaga par Demna Gvasalia, ça a été une évidence. Cela était si sincère et si palpable, que j’ai voulu en faire quelque chose". Alessandro Michele a tenu toutes ses promesses. Côté direction artistique, le catwalk traditionnel des défilés a été remplacé par une pièce blanche immaculée. Des leds ont été installées au plafond et Covid oblige, les photographes ont été remplacés par des appareils photo, des caméras et des éclairages. Ces derniers s’enclenchaient et rappelaient les crépitements des flashs de paparazzis. Durant tout le défilé, les mannequins déambulaient au rythme de musiques comprenant le nom "Gucci". Ainsi, la vidéo s’ouvre sur Gucci Gang, de Lil Pump.

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.