Organisation familiale: comment éviter la course du matin?

Karolien Raeymaekers, psychologue clinicienne et thérapeute comportementaliste, accueille les mamans, les papas et les enfants dans sa propre pratique, et pour nous, elle aborde grandes questions et petites « luttes » du quotidien ici. Aujourd’hui: le rush du matin.

PAR AMÉLIE MICOUD. PHOTOS : Pexels/August de Richelieu |

Bénédicte, 37 ans: "Mes deux filles de 3 et 5 ans semblent tout mettre en œuvre pour nous mettre en retard. Elles savent que maman est pressée et que nous n’avons pas le temps de jouer ou de discuter des vêtements? C’est comme si elles le faisaient exprès. La journée commence mouvementée – avec une bagarre – et je suis déjà fatiguée et arrive au travail avec un sentiment de culpabilité. Comment changer ça?"

Conseils de l’experte Karolien Raeymaekers pour une routine matinale en douceur

"Les enfants semblent parfois faire le contraire de ce qu’on leur demande, pour nous tester, mais ils n’aiment pas les disputes et les discussions. Ils s’y retrouvent souvent sans le vouloir. Voyez ça comme une balance interne: d’une part, ils veulent faire ce qui rend maman heureuse, mais de l’autre, ils ont une envie irrésistible de choisir ce qui est amusant à faire, à n’importe quel moment, ce qui donne le plus de plaisir..."  

 

Lire la suite de l'article sur le site minimi.be/fr.

 

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.