L’astrologie, la tendance qui cartonne

Les accessoires inspirés des signes du zodiaque ont la cote. Gros plan sur une tendance qui séduit les modeux pas forcément superstitieux. 

Par Marie Honnay. Photos D.R. |

« L’histoire d’amour entre la mode et l’astrologie ne date pas d’hier », lance l’illustrateur de mode belge Christophe Lardot en guise d’entrée en matière. « Pour preuve, Elsa Schiaparelli avait, pour sa collection hiver 1938-1939, créé une collection de vestes et de capes scintillantes brodées des signes du zodiaque. Certaines pièces ont d’ailleurs été récemment rééditées par la maison parisienne. Quelques années plus tard, Christian Dior, très superstitieux n’a lancé sa première collection qu’après… avoir reçu l’aval de son astrologue. Ses successeurs n’ont d’ailleurs pas manqué de rendre hommage à cet héritage en soulignant la fascination du couturier pour l’astrologie. De John Galliano à Maria Grazia Chiuri, qui en a fait le thème central de sa récente collection Croisière, en passant par Victoire de Castellane coté bijoux, ils ont tous puisé leur inspiration dans cet univers », poursuit-il

L’astrologie a fasciné d’autres grandes Maisons. Chez Chanel, on ne compte plus les allusions au Lion, le signe astrologique de Coco, inspiration majeure des collections de joaillerie. Mais pourquoi l’astrologie exerce-t-elle un pouvoir aussi magique sur les créateurs ? « D’abord parce que ce n’est pas un sujet clivant », poursuit Christophe Lardot. « Chacun y pioche ce dont il a envie. Certains, c’est mon cas, s’amusent à trouver de mystérieuses similitudes dans les traits de caractère des personnes de leur entourage. C’est d’ailleurs ce qui m’a incité, il y a quelques années, à associer signes astrologiques et mode dans mes croquis », poursuit-il. Un rapprochement d’autant plus évident que les représentations des signes se prêtent souvent à de jolies interprétations graphiques, le plus souvent ludiques et décalées. 
 

Expérience mystique

Parfois, le recours à ce thème se veut plus spirituel, voire porteur d’un message en pointillés. Créatrice d’une marque de prêt-à-porter et d’accessoires, la créatrice belgo-libanaise Esmeralda Ammoun vient de lancer Zodiaque, une première collection de sacs dont le logo n’est autre que l’alliance de deux signes : Lion et Gémeaux. Des signes qu’elle affiche dans sa nuque sous forme de tatouages et qui symbolisent également sa rencontre avec Joffrey Trappenier, son associé.

« Ce qui me fascine dans l’astrologie, c’est l’énergie qui se dégage de chaque signe, une énergie que je cherche à retranscrire dans mes créations », explique-t-elle. Une manière plutôt habile de contourner les arguments marketing trop classiques et de titiller la sensibilité d’acheteuses mode en quête d’une expérience aux accents mystiques. Dans ce monde qui ne tourne plus très rond, la mode, comme l’astrologie, propose une forme d’échappatoire, aussi superficielle, qu’essentielle, une prise de distance par rapport au monde réel.

 

Y croire… ou pas

Comme le confirme Christophe Lardot, qui les alimente fréquemment en dessins mutins, les magazines de mode ont toujours intégré une rubrique astro dans leurs pages. Car, au final, quand on y pense, ces deux domaines ont un sacré point commun : prévoir le futur, qu’il s’agisse de l’état de vos finances ou… des dernières tendances dans le registre du prêt-à-porter. Sans compter que même si on n’y croit pas, l’astrologie titille nos envies de personnalisation. Selon les astrologues, être né(e) sous le signe de la Balance, plutôt que du Taureau, nous attribuerait des caractéristiques qui, le plus souvent, ont le chic pour flatter notre égo en manque de différentiation. Et quoi de mieux qu’un accessoire personnalisé pour y parvenir ? Longtemps considéré comme has-been, le médaillon flanqué de votre signe astrologique est l’exemple parfait de ce nouvel engouement pour les astres. 

Créatrice de bijoux basée à Uccle, Sara Esther en a même fait sa spécialité. Déclinée en trois versions - des charms à suspendre à une fine chaine, des médaillons résolument seventies, mais aussi un bijou « constellation » plus épuré -, cette ligne est au cœur de l’ADN du label. Sur l’e-shop de la marque, un explicatif placé sous le descriptif du bijou ajoute une dimension supplémentaire à l’achat. De quoi convaincre la native des Poissons qu’elle est dotée d’une intuition hors-pair ou celle du Taureau qu’elle est prédisposée à jouir des plaisirs physiques les plus intenses. Le message est symbolique, mais surtout positif et porteur d’espoir. « Juste ce dont nous avons besoin en cette période incertaine », confirme Christophe Lardot. Voilà donc en substance le fondement-même de la tendance : un besoin de croire en quelque-chose de léger, sans prise de tête et qui, en prime, décomplexe nos petites envies de luxe. 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.