Comment éclairer son jardin, en fonction des zones ?

L’art d’éclairer son jardin  passe par une structuration de l’espace. La lumière est un élément fondamental … Notre conseil, zone par zone.

Par Agnès Zamboni. Photo by YingChu Chen on Unsplash. |

Dans les escaliers : un éclairage de sécurité intégré dans les contremarches est conseillé, mais on peut aussi poser des petites lampes ou des spots côté rampe.
  
Sur la façade de la maison : les appliques décoratives doivent s’accorder avec le style de la maison ou rester neutres et sont indispensables. Elles permettent aussi d’éclairer l’accès au jardin et la terrasse si elle jouxte la construction. Comme les projecteurs, elles offrent des lumières indirectes non éblouissantes qui peuvent éclairer une grande surface.

Dans un coin repas ou un salon : il nécessite un éclairage général et plus ponctuel. Pour ce type d’espace, le dosage entre lumière d’ambiance et points lumineux est très important : Le pourtour de la terrasse peut être redessiné avec un ruban LED . Si la terrasse est couverte, ou si l’endroit offre un point d’accrochage, on peut choisir une suspension en hauteur. Le lampadaire à bras déporté est toujours préférable. Les lampes, poufs lumineux ou spots rétro-éclairés permettent de rajouter de la lumière à hauteur de table, d’assise ou au sol. Pour la table, on peut opter pour une lampe nomade avec différents filtres de couleurs. Les lampions et guirlandes lumineuses dessinent une ambiance festive façon guinguette. 

Dans la cuisine avec un coin barbecue : il doit être avant tout fonctionnel avec des spots ou des appliques au dessus du plan de travail. Il est similaire à celui d’une cuisine d’intérieur. Un muret vous permet d’installer des appliques. Si vous dinez à proximité, l’éclairage solaire peut apporter un complément de confort. 

Sur les arbres et massifs : ils sont généralement mis en valeur par des barres, installées verticalement, qui éclairent en contre-plongée les branches et feuillages. Les spots offrent un faisceau de lumière plus large. Comme les piquets ou les torches, ils se plantent dans le sol ou dans les pots et doivent rester discrets, même en plein jour, pour se fondre en couleur et matière avec la végétation. L’éclairage doit sculpter la matière végétale et offrir des zones d’ombre pour accentuer la magie nocturne de la nature.   

Une pièce d’eau : il est préférable d’éclairer de l’intérieur les piscines, les étangs et bassins plats, mais s’il y a une zone pour séjourner à proximité, elle doit être éclairée en plus.  Jets d’eau et fontaines paraîtront plus magiques si elles sont également éclairées de l’intérieur. Pour cela on peut installer des LED dans le tuyau ou la cavité de la chute d’eau. 

En images, notre sélection de lampes de jardin :

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.