Le champignon peut-il remplacer le cuir ?

Si de nombreuses alternatives existent désormais pour remplacer la fourrure, le cuir animal est quant à lui encore beaucoup utilisé dans l’industrie de la mode. Mais de plus en plus de marques tentent pourtant de s’en détourner pour d’autres matières, toujours plus innovantes. Dernier en date ? Le cuir à base de champignon. 

Par Anissa Hezzaz. Photos : Stella McCartney. |

Ce n’est plus un secret : le cuir animal est une véritable catastrophe tant pour l’environnement que pour les animaux. Chaque année, des milliards d’animaux sont écorchés vifs pour que leurs peaux soient transformées en vêtements et accessoires en cuir.  Et niveau environnemental, le bilan n’est pas non plus glorieux : les peaux des animaux sont tannées aux chrome et autres substances chimiques qui une fois utilisées, sont rejetées dans les cours d’eau, ce qui à terme est nocif pour nos écosystèmes.

À l’heure où l’engagement pour l’environnement est omniprésent, la mode n’y fait pas exception. D’ailleurs, de plus en plus de marques nous prouvent qu’il est possible d’aimer la mode tout en préservant la planète. Même si aujourd’hui l’industrie a déjà fait de gros efforts pour se défaire de cette image pollueuse qu’on lui accole, les marques sont de plus en plus nombreuses à s’engager dans une démarche plus éthique. Pourtant, le cuir est aussi gage de qualité pour des produits qui vont durer très longtemps. Le débat à ce sujet fait donc rage depuis des années, car jusqu’à présent, il n’existait que très peu d’alternatives au cuir qui soient assez convaincantes. 

Le champignon comme alternative

En 2021, une nouvelle matière semble avoir vu le jour : on l’appelle « Mylo ». Il s’agit d’un cuir fabriqué à partir de mycélium, la structure souterraine ramifiée des champignons, élaboré par la société californienne Bolt Threads. En utilisant un processus de culture qui est spécialement conçu pour avoir un faible impact environnemental, cette matière organique présente tous les avantages du cuir animal, sans ses inconvénients. En clair, ce nouveau type de cuir est à la fois souple et doux et est renouvelable à l’infini.

Ce n’est pas pour rien qu’on le considère aujourd’hui comme un « textile révolutionnaire ». Mais surtout, il serait naturel tout en étant fonctionnel et commercialement viable : un atout non négligeable pour le milieu de la mode. Stella McCartney, Adidas, LuluLemon ou encore Kering sont les premiers à en être convaincus. En effet, ces quatre géants de la mode misent sur cette matière innovante pour leur prochaine collection.

 

 

En décembre 2020, Adidas annonçait travailler sur un modèle de chaussures vegan créé à partir de Mylo. Une démarche qui s’inscrit dans la volonté de la marque d’accroitre l’utilisation de matières durables pour ses produits. En 2020, la créatrice britannique Stella McCartney qui prône une mode toujours plus responsable, avait d’ailleurs déjà dévoilé un sac à main conçu à partir de mycélium. Cette fois-ci, elle va un cran plus loin et présente une silhouette complète créée à partir de champignon. Une brassière et un pantalon cargo ont été dévoilés, mais ne seront pas commercialisés, car comme l’explique Stella McCartney, « ils incarnent surtout le potentiel de ce matériau nouvelle génération. » Ces premiers essais sont-ils le début d’une mode nouvelle ? Va-t-on bientôt tous porter du champignon ? 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.