Les mochis, le dessert au riz gluant que tout le monde s’arrache

Les réseaux sociaux ont de nouveau frappé. Depuis quelques semaines, les internautes du monde entier s’arrachent les mochis, des petits gâteaux au riz, glacés ou non. Zoom sur cette nouvelle tendance culinaire à l’origine de nombreuses ruptures de stock.

PAR MARGAU GONZALEZ. CRÉDIT PHOTO : INSTAGRAM/NURSCORNER |

Sur TikTok en ce moment, des centaines d’utilisateurs se filment en train de déguster des mochis glacés. À tel point qu’il devient très difficile d’en trouver. À l’instar des bubbles tea, ces petits desserts au riz gluant venus d’Asie intriguent.

 

Un gâteau avec trois ingrédients

Appelé également daifuku, le mochi se mange traditionnellement pour célébrer le Nouvel An. Il est aussi très apprécié lors de la cérémonie du thé. Ce petit gâteau à la surface douce, vient du Japon. Il est apparu il y a 2 000 ans, en même temps que la riziculture. En ce qui concerne ses ingrédients, c’est très simple : riz gluant, sucre et eau. Niveau saveur, le daifuku, qui est lui fourré, se décline à l’infini. Traditionnellement, il est réalisé à partir d’anko, de la pâte d’haricots rouges sucrée. On en trouve aujourd’hui à la fraise, à la noix de coco, à la noisette, au fruit de la passion…

La préparation nipponne des mochis demande beaucoup de patience. Le riz gluant est d’abord cuit à la vapeur. Ensuite, il est écrasé dans un mortier traditionnel appelé usu pour former la pâte. Les mochis sont finalement façonnés à la main et prennent la forme de petites boulettes rondes.

 

Comment faire des mochis à la maison ?

Chez soi, grâce à une recette simplifiée, il est très facile de préparer des mochis.

Pour la réaliser, vous aurez besoin de :

  • 80 g de shiratamako (farine de riz gluant en vente dans les épiceries asiatiques ou sur Internet)
  • 70 g de sucre blanc
  • 16 cl d’eau

Dans un plat allant au micro-ondes, commencez par mélanger le shiratamako et le sucre puis ajoutez l’eau. Recouvrez le plat de film alimentaire pour ne pas que l’eau s’évapore, et faites cuire au micro-ondes pendant 1 min 30, à 850 watts. Mélangez rapidement la pâte à l’aide d’une spatule. Si elle colle, c’est normal. Recouvrez une nouvelle fois le plat de film alimentaire et faites cuire le tout 1 min 30 à 850 watts. Mélangez de nouveau et renouvelez l’opération une dernière fois en formant une boule. Saupoudrez votre plan de travail de fécule, et versez-y la pâte. Formez ensuite des boulettes de la taille d’une noix. Vous pouvez les déguster comme ceci. Sinon, réalisez des daifukus en étalant les boulettes et en ajoutant ce que vous voulez au milieu. Cela peut être de l’anko, une fraise, de la confiture, de la crème de marron… Il ne vous reste plus qu’à refaçonner les mochis. Conservez-les au frais.

 

Où déguster des mochis ?

Sachez qu’en ce moment, de plus en plus de grandes surfaces commercialisent les mochis. Ainsi, vous en trouverez à Carrefour mais aussi à Picard. Une marque londonienne est particulièrement présente sur le marché, il s’agit de Little Moons. Elle propose notamment des mochis glacés à la vanille de Madagascar, à la noix de coco, au fruit de la passion et mangue et aux pistaches grillées au miel. Si vous voulez tester, dépêchez-vous, ils partent comme des petits pains. Sinon, vous pouvez en trouver dans quelques restaurants en take-away. Et notamment chez Komo Bowl, à Ixelles. Spécialisés en poke bowl et en smoothie bowl, ils proposent aussi des mochis glacés en dessert pour 5 € les deux pièces. Au thé vert, au litchi, à la pistache, au chocolat, au café… : le plus difficile est de choisir. Vous pouvez aussi retrouver ces délicieux mets à Mons, chez Five Senses. Ouverte depuis février, l’enseigne est spécialisée dans les bubbles tea et les mochis. Elle propose aussi un large choix de parfum : mangue, vanille, citron ou encore yuzu, l'agrume japonais proche du citron et de la mandarine.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore.