Carbonara, pizza et tiramisù : 3 plats pour 3 régions à découvrir

La gastronomie italienne a livré au monde des recettes merveilleuses. Parmi elles, trois sont particulièrement emblématiques et ont une histoire intimement liée à leur région d’origine.

redaction, photos D.R. |

Partir à la découverte touristique de l’Italie c’est aussi plonger tête baissée dans la gastronomie transalpine qui regorge de trésors et de monuments célèbres dans le monde entier.

Rome et la Carbonara

A tout seigneur, tout honneur : les pâtes carbonara. La vraie recette trouve son origine dans le Latium, la région de Rome. Les origines réelles de la recette sont nébuleuses mais remonteraient probablement aux charbonniers (les carbonari) qui, au 19e siècle, travaillaient dans la chaîne des montagnes des Apennins, et qui, après une dure journée de labeur, avait besoin d’un plat simple mais riche qui tient au corps. Découvrir Rome et le Latium sous l’angle de la gastronomie c’est l’assurance de découvrir cette région autrement que par les grands classiques touristiques.
En prime, on vous donne la « vraie » recette de la carbonara pour 4 personnes :
des pâtes longues type spaghetti, 250g de guanciale en dés,  200g de pecorino romano fraîchement rapé, 5 jaunes d’œufs, sel, poivre.
Pour la préparation, faites revenir les dés de guanciale sans matière grasse pour qu’ils soient bien croustillants. Battez les jaunes d’œufs avec le fromage. Ajoutez-y une ou deux louches de l’eau de cuisson de vos pâtes. Lorsque les pâtes sont cuites et égouttées, versez-les dans une sauteuse une minute en ajoutant le mélange œufs-fromage. Le coup de chaleur va faire en sorte que le mélange adhère aux pâtes. Terminez par le guanciale et une bonne dose de poivre. Servez chaud.

 

Naples et la Pizza

Voir Naples, ce n’est pas mourir. Que du contraire. Naples c’est la vie. Naples est bouillonnante et rayonnante. La gastronomie napolitaine en est la preuve vivante et fait la part belle à la street food dans les petites ruelles de son centre historique. Mais comment parler de gastronomie napolitaine sans parler de l’emblématique pizza. Cette pâte à pain toute simple recouverte de tomates et de garnitures variées est née dans le sud de l’Italie avant de conquérir le monde entier.
Pour déguster une vraie bonne margherita, vous pourrez bien sûr vous rendre dans l’une des innombrables pizzerias recommandées par les guides touristiques. Mais il vous faudra être patient car vu la taille des établissements, on fait longtemps la file sur le trottoir. Si vous n’avez pas envie d’attendre, perdez-vous dans les ruelles napolitaines et osez les petits restaurants de quartier. Profitez-en aussi pour déguster une pizza fritta. C’est une pizza fourrée et cuite dans l’huile de friture. Le plat a été rendu célèbre par Sophia Loren dans le film « l’or de Naples » en 1954.

 

La Vénétie et le Tiramisù

S’il est bien un dessert italien par excellence, c’est le tiramisù. Si on a l’impression que ce dessert nous vient du fond des âges, sa création serait en fait assez récente et remonterait aux années 60. Le chef pâtissier Roberto Linguanotto du restaurant Alle Beccherie à Trevise est considéré comme son inventeur par les encyclopédies culinaires italiennes. Trevise est située à un jet de pierre au nord de Venise. Lors d’un citytrip dans la cité des doges, n’hésitez pas à faire un saut pour découvrir la recette originale du tiramisù qui est assez différente de ce qu’on a l’habitude de consommer en Belgique.

 

Suivez So Soir sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances en matière de mode, beauté, food et bien plus encore. 

Lire aussi

Le thon : l’aliment bien-être parfait

Le pique-nique est le nouveau plaisir culinaire des gourmands

Découvrir la Sicile, dans les pas des pêcheurs de thon